ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Messe de la communauté chrétienne d’Algérie pour les obsèques du pape Jean-Paul II

 
A l’instar de tous les chrétiens de la terre, ceux d’Algérie ont rendu hier, à la basilique Notre-Dame d’Afrique sur les hauteurs de Bologhine à Alger, un dernier hommage au pape Jean-Paul II.
samedi 9 avril 2005.

C’est donc en présence de l’ambassadeur du Vatican à Alger, Mgr Thoama Yeh, et des représentants du corps diplomatique accrédité à Alger que l’Eglise d’Alger a célébré en synchronisation avec la basilique Saint-Pierre à Rome les funérailles du pape.

Après le rite chrétien d’usage, la foule que n’a pu contenir la basilique de Notre-Dame d’Afrique s’est rappelée le parcours du dernier souverain pontife. Mgr Henri Tessier, archevêque d’Alger nommé par Jean-Paul II pour guider la communauté chrétienne en Algérie, a rappelé à l’assistance que, par son parcours, le défunt pape est un exemple à suivre pour l’humanité entière. Il rappela aux chrétiens les souffrances de Jean-Paul II sous le règne des communistes polonais et « le triomphe de sa foi sur le stalinisme ». L’archevêque d’Alger n’a pas omis de son discours « l’engagement du défunt pape aux côtés de la communauté chrétienne du Maghreb ». Il rappela les encouragements du pape en 1994, après la décision prise par cette communauté de rester en Algérie en dépit des événements qui s’y déroulaient. Il rappela également son aide aux églises locales et ses consignes d’entretenir « des relations fraternelles avec les musulmans pour dépasser les clichés tout faits véhiculés par les médias ».

Mgr Tessier notera que c’est sous le règne de Jean-Paul II qu’a eu lieu « la réconciliation entre les croyances ». Il souligna, dans ce contexte, la rencontre du pape en 1985 au stade Mohamed V à Casablanca avec 80 000 jeunes Marocains mais aussi sa récente visite à la mosquée des Oumeyades à Damas en 2001. L’archevêque d’Alger ne manquera pas de relever l’engagement du défunt souverain pontife auprès « des partisans de la paix en Irak comme en Palestine » mais aussi ses engagements pour faire triompher « les valeurs humaines et ceux qui consacrent la dignité de l’Homme ».

Mgr Tessier rappela qu’au cours de la dernière rencontre des archevêques d’Afrique avec le défunt pape en juin 2004, il a été question d’une initiative envers le continent africain. Jean-Paul II, apprend-on, a tracé les grandes lignes d’une « initiative africaine pour la réconciliation, la justice et la paix sur le continent africain ».90 minutes, le temps qu’a duré l’hommage au défunt pape, la basilique d’Alger a su concilier les chrétiens d’Algérie et les musulmans qui s’y sont rendus. Le pape Jean-Paul II venait d’y accomplir son dernier acte rassembleur.

Par Ghada Hamrouche , latribune-online.com