ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Kabylie : Commémoration du 20 avril

 
Une fois de plus, la Kabylie s’apprête à commémorer le 20 Avril, une date historique pour tous ceux qui se reconnaissent dans le combat identitaire.
mercredi 20 avril 2005.

À Tizi Ouzou, la coordination du MCB appelle à “une grève générale” (jusqu’à 16 heures) Commémoration du 20 avril en Kabylie.et à une marche populaire à Tizi Ouzou, alors que de l’autre côté, le mouvement citoyen, par le biais de la Coordination des archs, daïras et communes de la wilaya de Tizi Ouzou (CADC), appelle, au contraire, à d’autres manifestations populaires à Tizi Ouzou, chef-lieu de wilaya. Par ailleurs, la CADC a prévu une toute autre démarche puisqu’elle prévoit plutôt une cérémonie de “baptisation” de places publiques à Tizi Ouzou (à 11h), l’une au nom du regretté Lounès Matoub et l’autre à la mémoire des victimes du Printemps noir. Cette cérémonie sera suivie d’un important gala-meeting au stade Oukil-Ramdane, avec de nombreux délégués de la coordination interwilayas des archs, à leur tête Bélaïd Abrika.

Enfin, il y a le “Mouvement associatif amazigh” qui a concocté à la maison de la culture Mouloud-Mammeri de Tizi Ouzou toute une semaine culturelle faite de conférences-débats, d’expositions, de représentations théâtrales et de tables rondes s’articulant autour de ce 25e anniversaire du Printemps berbère. À Bouira, les animateurs du mouvement citoyen ont ainsi appelé la population à se rassembler massivement devant la place des Martyrs où est prévu un grand meeting populaire à partir de 10 heures. À l’occasion, les délégués de la Coordination des comités citoyens de la wilaya de Bouira, qui étaient deux jours auparavant devant la tombe de la première victime du Printemps noir à Béni Douala, comptent ouvrir le débat avec la population pour expliciter les différentes phases par lesquelles est passé le dialogue avec la chefferie du gouvernement et les acquis que le mouvement citoyen a arrachés pour un règlement définitif de la crise qui terrasse la Kabylie depuis plus de quatre années. De son côté, l’aile rivale, composée d’autres délégués du mouvement ayant refusé le dialogue, prévoit une autre action commémorative.

À Béjaïa, les deux ailes du mouvement citoyen des archs, agissant au nom de la CICB, se disputeront le terrain en cette journée hautement symbolique. Les partisans du dialogue avec le gouvernement organiseront ce matin un rassemblement suivi d’un meeting populaire au stade de l’Unité maghrébine de Béjaïa, tandis que l’autre aile de la CICB, dite “antidialoguiste”, a appelé à une marche pacifique qui devra s’ébranler du Théâtre régional de Béjaïa vers le carrefour d’Aâmriw où un meeting populaire sera animé par les organisateurs sur l’esplanade de la Maison de la culture. Contrairement à leurs rivaux, les organisateurs de cette manifestation décident d’associer toutes les forces démocratiques à leur initiative, en invitant tous ceux et celles qui s’inscrivent dans l’esprit de la plate-forme d’El-Kseur à prendre part aux festivités commémoratives prévues pour la circonstance. Le FFS a décidé, de son côté, d’organiser aujourd’hui un meeting populaire dans la salle de spectacle de la Maison de la culture de Béjaïa. Selon une source sécuritaire, toutes ces actions seront tolérées par les pouvoirs publics.

Source : liberte-algerie.com