ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Mohamed Bedjaoui aux AE

 
Suite au remaniement partiel du gouvernement par le président Bouteflika, Mohamed Bedjaoui a été nommé aux AE.
mardi 3 mai 2005.

Le nouveau chef de la Mohamed Bedjaouidiplomatie algérienne est désormais Mohamed Bedjaoui. Juriste de formation, Mohamed Bedjaoui a occupé plusieurs postes importants tant à l’intérieur du pays qu’à l’étranger. Avant de présider le Conseil constitutionnel depuis 2002, il a été président de la Cour internationale de justice en 1993 et président de la Commission de surveillance de l’élection présidentielle du 15 avril 1999. Durant la guerre de Libération, M. Bedjaoui a été conseiller juridique du FLN et du Gouvernement provisoire de la république algérienne (GPRA). Il figurait aussi parmi la délégation algérienne lors des négociations d’Evian. Le désormais nouveau ministre des Affaires étrangères a déjà occupé un poste ministériel durant la période 1964-1971. Il était ministre de la Justice, Garde des sceaux. Après avoir quitté le gouvernement, il été désigné ambassadeur en France, auprès de l’Unesco et de l’ONU (1971-1979).

Depuis, il a été promu ambassadeur, représentant permanent de l’Algérie auprès des Nations unies à New York jusqu’à 1982. Durant cette période, outre celui d’être vice-président du Conseil des Nations unies pour la Namibie et président du Groupe de contact pour Chypre, Mohamed Bedjaoui a été coprésident de la Commission d’enquête des Nations unies en Iran pour la libération des diplomates américains retenus en otages à Téhéran (1980). Titulaire de plusieurs diplômes, dont celui de doctorat en droit de l’Université de Grenoble (1955) et diplômé de l’Institut d’études politiques de Grenoble (1952), M. Bedjaoui a été juge à la Cour internationale de justice de La Haye pendant près de vingt ans (1982-2001), puis président de Chambre (1984-1986) et président de la Cour (1994-1997).

Le successeur de Belkhadem est l’auteur d’une dizaine d’ouvrages qui font autorité en droit international, dont La Révolution algérienne et le Droit, Traités de conventions de l’Algérie, Non-alignement et droit international, Terra nullius, droit historique et autodétermination et Pour un nouvel ordre économique international. Il a aussi occupé le poste d’enseignant à l’Académie de droit international de La Haye. M. Bedjaoui a rédigé près de 300 articles portant sur les matières de droit international public, droit constitutionnel, droit d’arbitrage commercial international et sciences politiques.

Par Rabah Beldjenna, elwatan.com