ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Attaque meurtrière à Khenchela

 
La wilaya de Khenchela s’est réveillée hier sur un véritable drame qui a eu pour théâtre la localité de Babar, située à la limite des frontières avec la wilaya de Tébessa.
lundi 16 mai 2005.

En effet, selon des sources concordantes, un groupe terroriste, dont le nombre reste indéterminé, a tendu une embuscade, vers les coups de huit heures du matin, dans la région de Boudekhane, à des militaires qui allaient approvisionner le détachement en eau potable. Selon ces mêmes sources, une bombe artisanale a explosé au passage du camion militaire, avant que les terroristes embusqués de part et d’autre de la route n’ouvrent le feu. Nos sources affirment que 11 militaires ont été tués dans cette embuscade et un douzième a succombé à ses blessures, après son évacuation.

De sources hospitalières de Khenchela, nous saurons que le cadavre d’un terroriste éliminé par les forces de l’ANP a été déposé hier à la morgue. Nous étions, hier, dans l’impossibilité de savoir si d’autres terroristes ont été éliminés par les forces de l’ordre, qui sont toujours en opération dans la région. A la suite de cet attentat terroriste, nous apprenons qu’un impressionnant dispositif militaire a été déployé dans la région à la recherche des terroristes, appartenant vraisemblablement au GSPC, qui reste surtout actif dans la région de Tébessa, limitrophe du sud de la wilaya de Khenchela.

Il faut souligner que cette wilaya a été ces dernières années relativement épargnée par le terrorisme grâce aux innombrables opérations militaires qui ont réussi à réduire les groupes armés à leur plus simple expression. Selon des sources bien au fait de la question sécuritaire, les éléments armés qui ont tendu l’embuscade d’hier seraient étrangers à la région, du fait même que la wilaya de Khenchela ne compte pas sur son territoire de groupes armés actifs, contrairement à la région de Tébessa, où une trentaine de terroristes sont encore en activité, s’illustrant rarement par des attentats mais versant plus souvent dans le racket des citoyens.

C’est aussi le cas de la wilaya de Batna, où activent également une quarantaine d’éléments armés, ajoutent nos sources.

Rappelons que la région de Khenchela, où a été perpétré l’attentat d’hier, a enregistré il y a deux semaines l’explosion d’une bombe artisanale qui a fait deux victimes.

Par ailleurs, et selon d’autres sources, lors d’une opération de ratissage menée par les forces de l’ordre dans le massif de Bouladahm, dans la région de Collo, située dans la wilaya de Skikda, sept militaires ont été blessés par l’explosion d’une bombe artisanale. Deux d’entre eux ont été acheminés vers l’hôpital de Collo, alors que les cinq autres ont été évacués vers l’hôpital militaire de Didouche Mourad, dans la wilaya de Constantine.

Par M.S.Boureni, quotidien-oran.com