ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Opération « Raïs Hamidou 05 » au Port d’Alger

 
Un détachement de la marine française, fera escale au port d’Alger aujourd’hui, jusqu’au 26 mai prochain. Au cours de cette escale, qui entre dans le cadre du renforcement de la coopération bilatérale entre l’Algérie et la France, un exercice de surveillance et sécurité maritime baptisé « Raïs Hamidou 05 » se déroulera pour la première fois au large des côtes algériennes du 21 au 26 mai 2005 entre les unités des marines algérienne et française selon un communiqué de l’ambassade de France à Alger.
samedi 21 mai 2005.

Le "Mourad Raïs" participera à l'exercice de sécurité franco-algérien « Raïs Hamidou 05 » au large d'Alger. Cet exercice s’inscrit dans le cadre général de la dynamique de partenariat et d’amitié entre les deux pays et a pour but le développement de la coopération entre leurs marines dans les domaines de la surveillance et de la sécurité maritimes. Il vise ainsi à renforcer la connaissance mutuelle des forces navales des deux pays et à assurer l’aptitude de celles-ci à opérer ensemble et à répondre, le cas échéant, à une situation de crise maritime (trafic illicite, pollution, sinistre en mer...), ajoute-t-on de même source. L’exercice sera dirigé conjointement depuis la terre par des équipes composées de personnels algériens et français. Il comportera deux phases : une première partie à quai (conférences, groupes de travail et briefings) suivie d’une seconde en mer au large d’Alger (exercices aéro-maritimes qui mettront en œuvre des navires ainsi que des aéronefs des deux pays, et comporteront notamment la réalisation d’opérations de surveillance maritime, de visite et de contrôle de navires, ou bien encore de secours en mer).

Les forces navales algériennes engagent la frégate Mourad Raïs, la corvette Raïs Hamidou, un patrouilleur des gardes-côtes et un aéronef de patrouille maritime.La marine nationale française fera participer la frégate anti-sous-marine Montcalm et son hélicoptère Lynx embarqué, le patrouilleur de service public Grèbe et un avion de patrouille maritime Atlantique 2.Le vice-amiral d’escadre Jean-Marie Van Huffel, commandant la zone maritime Méditerranée, présentera le cadre général ainsi que les objectifs de cette coopération à l’occasion d’une conférence de presse à Alger à bord de la frégate anti-sous-marine Montcalm aujourd’hui à 15h30.Des visites touristiques au profit de l’équipage du détachement naval, au usée central de l’Armée, à Ksar Rias : musée du Bardo et à Tipasa, ainsi que des activités sportives, sont prévus au programme de l’escale.

En matière de défense, les relations algéro-françaises ont connu cette année un réchauffement, en prolongement des relations diplomatiques et économiques entre les deux pays, à la faveur de la visite de la ministre française de la Défense, Michelle Alliot-Marie, à Alger, au cours de laquelle, on a évoqué la possibilité d’un « accord de sécurité », dans le prolongement des bonnes relations diplomatiques et économiques entre les deux pays. L’accord en question dépasse le stade de la vente d’armes pour inclure le domaine de la formation notamment. Un accord qui s’intègre également dans le cadre du dialogue des 5+5 des deux rives nord et sud de la Méditerranée, tout autant que le dialogue méditerranéen dans le cadre de la lutte contre le terrorisme engagée par l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN), avec un groupe de pays de la rive sud de la Méditerranée, dont fait partie l’Algérie. Dans ce cadre, une série de manœuvres militaires conjointes ont eu lieu entre des unités de la marine nationale et des groupes de la force de réaction rapide de l’OTAN, ainsi que des échanges de visites de responsables de la haute hiérarchie militaire. En définitive, notons que l’Algérie s’apprête à signer un accord avec l’OTAN pour l’échange des renseignements.

Par Amar Rafa, latribune-online.com