ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

La Tunisie plébiscitée en Algérie

 
La destination Tunisie semble avoir gagnée le coeur des touristes de la classe moyenne en Algérie, plébiscite justifié par la proximité des villes touristiques tunisiennes et les prix souvent abordables des séjours à Hammamet, Djerba, Monastir et Tunis.
mercredi 27 juillet 2005.

Le séjour en Tunisie bénéficie d'une belle image chez les algériens.J’hésite entre Jijel et la Tunisie », nous répond Mohamed à la question de savoir où il passera ses vacances d’été cette année. Ce père de 3 enfants (3, 6 et 10 ans) se dit « à l’aise » pour se payer une escapade de trois semaines hors de la fournaise d’Alger. Et pour cause, avec le salaire de sa femme, commerciale dans un laboratoire pharmaceutique étranger, les revenus mensuels du couple atteignent allégrement les 60 000 DA. « Des amis m’ont proposé une location d’un F2 à El Aouana (Jijel) à 45 000 DA pour tout le mois d’août. Cela me tente beaucoup par rapport au cadre féerique de cette région. Ma femme et mes enfants, quant à eux, préfèrent partir en Tunisie. Je crains bien fort que le choix sera tunisien », dit-il.

Pourquoi avoir choisi ce rivage de la Méditerranée où fleurit le jasmin ? « Avant tout, l’aspect économique. Ce pays offre des séjours dans des hôtels 3 ou 4 étoiles, pied dans l’eau, à des prix défiant toute concurrence. L’autre raison est que la Tunisie reste l’un des rares pays qui n’exigent pas de visas aux Algériens », explique-t-il. Ainsi, la famille pourra se déplacer sans avoir à subir les interrogatoires de demandes de visas et faire le pied de grue devant les consulats pour l’avoir en poche. C’est un élément déterminant pour le choix d’une destination aux yeux des Algériens. Du côté des agences de voyages, c’est le même son de cloche. « La Tunisie reste la destination étrangère number one des touristes algériens », indique M. Rezouine, directeur général de XL Travel. Et d’ajouter : « 

La Tunisie, ce pays voisin constitue 60% de nos activités. » Ce tour- opérateur contrôle plusieurs agences en Algérie et à l’étranger (Espagne, France, Grèce, Chypre, Malte et Croatie). Voyagiste « fabricant » ou « revendeur » de produits, XL Travel traite aussi bien avec le client final qu’avec d’autres agences de moyenne importance. « Nos relations avec nos collègues tunisiens nous permettent d’avoir un plan de charge en continuelle croissance. A ce titre, nous nous payons le luxe de revendre des produits à nos collègues algériens. Cela dit, notre carnet de commande ne concerne pas uniquement le pays d’Hannibal », explique M. Rezouine. Il y a aussi d’autres escales à proposer aux Algériens aussi belles les unes que les autres. Cuba, Mexique, Pérou, Saint Domingue, Afrique du Sud et Malte sans compter l’Europe occidentale figurent par ailleurs au programme des agences qui tentent de séduire une clientèle intéressée, mais qui doit compter ses sous pour ne pas trop dépenser.

Ces nouvelles destinations sont de plus en plus prisées par une clientèle plus nantie au pouvoir d’achat qui lui permet ce genre de grande évasion. Les tarifs restent relativement abordables, selon le voyagiste. « Une quinzaine de jours à Cuba, en All Inclusive (pension complète, plus le vol A/R), est proposée pour environ 16 millions de centimes, ce qui équivaut à 16 fois mon salaire mensuel », commente un « smicard » qui s’apprête à passer chez lui ses « vacances » aoûtiennes. Il se console comme il peut, mais une chose est sûre : il ira à la plage noyer ses rêves inachevés, espérant un été agréable et un peu de repos pour se ressourcer et se relaxer, loin des tensions et des bousculades du quotidien.

Par El Watan