ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Kabylie et réconciliation

 
Lors d’un meeting animé en Kabylie, le chef du gouvernement, Ahmed Ouyahia, a affirmé que la réconciliation nationale ne sera effective qu’une fois la crise dans la région kabyle définitivement résolue.
samedi 3 septembre 2005.

Ahmed Ouyahia appelle les citoyens de Kabylie à voter en faveur de la reconciliation.Lors du meeting tenu à Tizi Ouzou en Kabylie, Ahmed Ouyahia s’est exprimé dans le cadre de la campagne pour le référendum sur la charte pour la paix et la réconciliation nationale. Le chef de l’Exécutif et premier responsable du RND s’est incliné sur la mémoire des 126 martyrs du Printemps noir d’avril 2001 et aussi sur la mémoire du chantre de l’amazighité Matoub Lounès, assassiné par le terroristes.

Ahmed Ouyahia a appelé les citoyens de la Kabylie à dépasser leurs rancœurs et à bannir la haine et l’exclusion pour se consacrer à l’édification de leur région martyrisée par les sanglants évènements des années durant.

Pour le secrétaire général du RND et également chef du gouvernement, la réconciliation nationale ne sera effective qu’une fois la crise de Kabylie définitivement résolue. Dans ce sens, Ouyahia s’est félicité des résultats du dernier round du dialogue avec la délégation des archs.

Ahmed Ouyahia, qui a rappelé les souffrances endurées par le peuple algérien durant la décennie noire, a indiqué « que le projet de la charte pour la paix et la réconciliation nationale est une suite logique de la politique de la concorde civile prônée par le Président Bouteflika ».

Et d’ajouter : « Il n’est pas question pour l’Algérie de retourner aux années 1990. » L’objectif de la réconciliation « est de fonder un pays où tous les Algériens peuvent vivre en paix », affirme-t-il.

Abordant la question des disparus et des victimes du terrorisme, le chef du gouvernement a indiqué que l’Etat ne ménagera aucun effort pour prendre en charge cette catégorie et œuvrera dans le sens de panser toutes les blessures. Concernant les élections partielles prévues pour le 24 novembre prochain, Ahmed Ouyahia a appelé les citoyens de la région de prendre conscience de l’enjeu de cette échéance afin de s’occuper comme il se doit des collectivités locales.

Ahmed Ouyahia a aussi invité les citoyens de la région de Kabylie, à voter massivement le 29 septembre au profit de la charte pour la paix et la réconciliation nationale.

Synthèse de Samir
D’après la nouvelle république