ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Kabylie : Le FFS participera aux élections

 
Le FFS a annoncé son intention de participer aux élections partielles en Kabylie, qui seront organisé le 24 novembre.
mercredi 7 septembre 2005.

Le FFS de Hocine Aït Ahmed annonce sa participation aux élections en Kabylie.La décision du FFS sera entérinée ce jeudi lors du conseil national extraordinaire du parti prévu à Alger. “La tendance lourde est favorable à la participation. On a même confectionné des listes au niveau de certains endroits de Kabylie. Nous attendons juste les rapports de synthèse des conseils fédéraux, mais on peut dire qu’on est partant à 80%”, indique l’entourage du parti.

Les conseils fédéraux de Tizi Ouzou, de Béjaïa et de Bouira devaient, en effet, terminer leurs rapports aujourd’hui, lesquels devraient être soumis à la plénière de demain. Cette participation du FFS est motivée essentiellement, selon la rhétorique de ses responsables, par le souci de ne pas laisser la gestion locale à la merci de la “maffia”.

Au FFS, on soupçonne, c’est du moins l’argument avancé pour justifier sa participation, que le recours des pouvoirs publics à la dissolution des assemblées locales, en dépit de son caractère illégal, obéit à un schéma bien établi : “Installer dans la région la clientèle du pouvoir grâce à l’argent de la corruption pour disqualifier définitivement les partis fortement implantés dans la région.” “Les gens comprendraient mieux aujourd’hui pourquoi on a procédé à la dissolution des assemblées locales à la veille du référendum sur la réconciliation : le pouvoir ne peut s’accommoder d’un pouvoir local entre les mains des voix hostiles à sa démarche”, explique-t-on.

Fidèle à sa tradition de parti d’opposition, le FFS juge que la campagne sera difficile face au clientélisme des relais du pouvoir qui ont la particularité de bénéficier de fonds quasiment sans limite. C’est aussi celà le pays de la corruption reine.

Synthèse de Billal
D’après Liberté