ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie lutte contre les CFC

 
L’Algérie s’est montrée un bon élève dans son engagement pour la protection de la couche d’ozone, et ce en réduisant l’utilisation des CFC avant l’échéance.
lundi 19 septembre 2005.

La protection de la couche d'Ozone passe par une réduction des CFC.L’Algérie, en signant le Protocole de Montréal en 1992, a bénéficié de plusieurs avantages, entre autres le maintien de l’importation des substances réglementées pour les installations déjà existantes, l’assistance financière... Au cours de l’année dernière, le représentant de l’Organisation des Nations unies pour le développement industriel (Onudi) a soutenu, au début de l’année en cours qu’« aucun pays du Moyen-Orient ou du Maghreb n’a bénéficié d’une telle aide », ajoutant que « les avancées enregistrées sur cette question en Algérie sont remarquables ».

La plus considérable est celle liée à « l’élimination de plus de 85% des CFC (utilisés comme gaz réfrigérant, agent gonflant dans la fabrication des mousses plastiques, gaz propulsé dans la fabrication des aérosols et comme solvant dans diverses applications industrielles, ndlr) bien avant l’échéance prévue », selon les propos de Chérif Rahmani, ministre de l’Aménagement du territoire et de l’Environnement, qui a tenu hier, à son département, une réunion à l’occasion de la Journée internationale sur la protection de la couche d’ozone, en présence de Alessandro Parlatore, représentant de l’Onudi en Algérie, Sid-Ali Lebib, directeur général des Douanes, et d’un représentant de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN). Ces deux dernières institutions ont bénéficié de matériels et d’équipements leur permettant le contrôle et la surveillance des substances nuisibles à la couche d’ozone.

Par ailleurs, le ministre soutient que « 32 entreprises nationales bénéficient de l’aide financière du fonds multilatéral qui est évaluée à 15 millions de dollars ». La DGSN a bénéficié, hier, de 18 appareils de récupération et de recyclage des CFC, les Douanes de 59 appareils d’analyse et de détection des substances appauvrissant la couche d’ozone et l’Eniem de 43 appareils de récupération et de recyclage des CFC.

Objectifs du Protocole sur les substances qui appauvrissent la couche d’ozone (Protocole de Montréal)

Prescrire des mesures de précaution pour réglementer équitablement et éventuellement éliminer toutes les émissions mondiales de substances appauvrissant la couche d’ozone (SACO). À cette fin, les Parties doivent éliminer graduellement la production et la consommation de SACO ainsi que réduire et cesser le commerce de ces substances.

Synthèse de Rayane
D’après La nouvelle république