ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie aurait perdu 120 000 emplois à cause du terrorisme

 
D’après Abdelmadjid Sidi Saïd, l’Algérie aurait perdu 120 milles emplois à cause du terrorisme qui a sévi dans notre pays.
mercredi 21 septembre 2005.

Le patron de l'UGTA affirme que le terrorisme aurait fait perdre 120 000 emplois à l'Algérie.Lors d’un rassemblement organisé lundi à Annaba, dans l’est de l’Algérie, M. Sidi Saïd a révélé que 750 syndicalistes ont été aussi tués dans les attentats terroristes, sans compter les dégâts causés aux unités industrielles et économiques.

Une campagne de grande envergure est en cours en Algérie pour sensibiliser les Algériens pour le référendum sur le projet de Charte pour la paix et la réconciliation nationale préconisé par le président algérien Abdelaziz Bouteflika.

Les dirigeants algériens et les leaders des principaux partis politiques effectuent depuis quelques semaines des tournées dans de différentes régions du pays et à l’étranger pour appeler les citoyens algériens à se rendre massivement aux urnes pour le référendum prévu le 29 septembre, afin de tourner définitivement la page du terrorisme.

Sans le retour de la paix et de la sécurité, nulle démarche de développement politique, économique et social ne peut donner les fruits que les Algériens en attendent, selon le projet de la Charte.

Selon ce projet, les poursuites judiciaires seront supprimés à l’encontre des individus qui se sont rendus aux autorités depuis janvier 2000, de ceux qui mettent fin à leur activité armée et de ceux qui décident de se présenter volontairement devant les instances compétentes. Mais cette extinction des poursuites ne s’appliquent pas aux individus impliqués dans les massacres collectifs, les viols et les attentats à l’explosif dans les lieux publics.

Depuis un ou deux ans, l’activité terroriste a diminué en Algérie, mais malheureusement, rien n’indique que l’adoption de la charte sur la réconciliation pourrait accélerer le retour de l’Algérie à la stabilité.

Synthèse de Mourad
D’après Xinhua