ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie prépare le référendum sur la réconciliation

 
Près de 18,4 millions d’électeurs sont appelés à se prononcer sur la réconciliation en Algérie, un projet qui divise le pays.
lundi 26 septembre 2005.

Bouteflika en campagne dans les zaouïas.Parmi ces électeurs, 903 727 sont inscrits sur les listes électorales de la communauté algérienne à l’étranger, qui ont commencé samedi leur vote.

Sur le territoire d’Algérie, 9 994 centres de vote composés de 40 424 bureaux ont été mis en place, tandis que 400 000 agents ont été mobilisés pour assurer le bon déroulement du référendum, selon la même source.

Les dirigeants algériens et les leaders des principaux partis politiques effectuent depuis quelques semaines des tournées dans de différentes régions du pays et à l’étranger pour appeler les citoyens algériens à se rendre massivement aux urnes pour le référendum sur le Projet de charte, afin de tourner définitivement la page du terrorisme.

Selon la charte pour la réconciliation nationale en Algérie, les poursuites judiciaires seront supprimées à l’encontre des individus qui se sont rendus aux autorités depuis janvier 2000, de ceux qui mettent fin à leur activité armée et de ceux qui décident de se présenter volontairement devant les instances compétentes. Mais cette extinction des poursuites ne s’appliquent pas aux individus impliqués dans les massacres collectifs, les viols et les attentats à l’explosif dans les lieux publics.

Ravagée par le terrorisme dans les années 90, l’Algérie, dont certaines régions reculées connaissent encore des attentats terroristes sporadiques, s’efforce de mettre un terme à ce fléau, afin d’accélérer la reconstruction du pays.

A moins de deux jours du référendum, la plupart des observateurs estiment que le projet de charte pour la réconciliation en Algérie sera approuvé par une majorité d’algériens.

Synthèse de Samir
D’après Xinhua