ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Abstention en Kabylie

 
La Kabylie en grève générale, a enregistré le plus faible taux de participation au référendum sur la réconciliation nationale en Algérie.
vendredi 30 septembre 2005.

La participation au référendum a été la plus faible en Kabylie.Le taux de participation à l’intérieur de l’Algérie a été de 82,04 %, alors que chez la population immigrée, il a été de 35 %. Un peu plus de 4 millions d’Algériens sur plus de 18 millions d’inscrits, n’avaient pas participé au scrutin. Les plus faibles taux de participation ont été enregistrés en Kabylie, à Tizi Ouzzou (11,51) et Béjaia (11,35). Le FFS (front des forces socialistes) et le RCD (rassemblement pour la culture et la démocratie), fortement implantés dans cette région, rappelle-t-on, avaient appelé au boycott du scrutin.

Le président Bouteflika propose une amnistie aux groupes armés islamistes, responsables du massacre de milliers de civils depuis 1992, s’ils acceptent de déposer les armes après 13 ans de guerre civile.

Plusieurs groupes de défense des droits de l’homme, associations de familles des victimes et disparus se sont prononcés contre l’amnistie. Les principaux partis d’opposition - le Front des forces socialistes et le Rassemblement pour la culture et la démocratie -, fortement implantés en Kabylie, ont choisi la voie de l’abstention pour exprimer leur désaccord.

Synthèse de Kahina
D’après Radio Canada