ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

La justice de nuit s’institutionnalise

 
Le ministre de la justice, garde des sceaux vient de consacrer « la justice de nuit » officiellement à travers une note interne référenciée 136/04 du 16 avril 2004, signée par le chef de cabinet Baâdji Abou Fadel.
samedi 3 avril 2004.

La note en question, adressée aux procureurs généraux et présidents de cours, stipule qu’à dater du 1er avril 2004, il leur est fait obligation d’assurer des permanences 24 h sur 24, au niveau des cours et des tribunaux, et ce en prévision de « l’élection présidentielle du 8 avril 2004, à laquelle le garde des sceaux accorde un intérêt de la plus haute importance ».

Cet ordre sans précédent depuis l’indépendance de l’Algérie prendra fin, stipule la même note, à une date ultérieure non encore décidée. Contre qui et au profit de qui ? La question reste entière et sans réponse, du moins pour le moment.

S. B., Le Matin