ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Centres pour les études en France

 
L’ambassade de France en Algérie a lancé « les Centres pour les études en France (CEF) », un nouveau service pour conseiller, informer et accompagner les étudiants algériens qui souhaitent poursuivre leurs études supérieures en France.
lundi 21 novembre 2005.

Plusieurs « Centres pour les études en France » ont été inaugurés par l'ambassade de France en Algérie.« Ces centres sont hébergés dans les locaux des Centres culturels français (CCF) d’Alger, Annaba, Constantine et Oran », a-t-il déclaré. Cette démarche s’inscrit, selon le conférencier, dans le cadre d’une politique visant à rendre les universités françaises plus attractives pour avoir plus d’étudiants étrangers en France, mais « d’un meilleur niveau ».

A ce titre, M. Philippe Georgeais a précisé que « le dispositif est complémentaire et non pas antagoniste avec la politique de coopération entre les deux pays ». Le conférencier a tenu à l’occasion à préciser que l’installation des « Centres pour les études en France (CEF) » est loin d’être une nouvelle forme de contrôle de l’immigration vers la France. « L’objectif est véritablement de mettre en place des services d’accompagnement de plus en plus individualisés pour donner à l’étudiant le maximum de chance de réussite », a-t-il ajouté.

Pour le conseiller à la coopération à l’ambassade de France, 80% des étudiants algériens poursuivant leurs études supérieures à l’étranger optent pour la France, affirmant qu’au cours de l’année universitaire 2003/2004, ils étaient 21.672 étudiants algériens sur les 245.300 étudiants étrangers que comptait la France.

Synthèse de Ahlem
D’après le Quotidien d’Oran