ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Le FFS victorieux en Kabylie

 
Le FFS est le grand gagnant des élections partielles en Kabylie en raflant 27 communes à Tizi Ouzou et 22 à Béjaïa.
samedi 26 novembre 2005.

Faible participation et victoire du FFS et du RCD aux élections partielles en Kabylie.Si en termes de classement et de majorité obtenue, le FFS arrive en tête devant son éternel rival, le RCD, le nombre de voix et de sièges obtenus par l’un et l’autre, comparés aux résultats des élections locales de 1997, les seules qui se sont déroulées dans des conditions idéales en présence des deux partis, constitue un indice révélateur du recul de ces deux formations politiques en Kabylie et une avancée des deux partis au pouvoir, le FLN et le RND.

Pour les APC, il y a eu 180 776 votants sur un total de 576 668 inscrits. 7331 bulletins ont été déclarés nuls. Pour l’APW, 172 269 électeurs ont voté et 6700 bulletins ont été annulés. Le parti de Hocine Aït Ahmed, qui s’est présenté dans 63 municipalités, a enregistré un net recul par rapport aux élections locales de 1997, alors que le RCD, avec 47 listes, s’est offert quelques communes traditionnellement acquises au FFS. Le plus vieux parti de l’opposition est sorti majoritaire dans 20 communes et se retrouve en ballottage favorable dans 7 autres, alors que le RCD a arraché 17 municipalités et se retrouve en ballottage favorable dans deux autres. Les indépendants arrivent en troisième position avec huit communes, suivis du FLN qui s’est imposé dans cinq localités et en ballottage favorable dans quatre autres. Le RND d’Ahmed Ouyahia est arrivé en tête dans 3 communes, et dans la quatrième, il se retrouve en ballottage favorable avec le RCD (Boudjima).

Selon les chiffres communiqués par le wali de Tizi Ouzou, hier, aux environs de 6h30, il n’y a que 3 communes où les partis vainqueurs sont sortis avec des majorités absolues, alors que dans 50 municipalités, les majorités obtenues par les candidats en lice ne sont que relatives. 14 communes sont restées sans majorité et les candidats doivent jouer sur les alliances pour installer les exécutifs, la présidence reviendra à l’élu le plus âgé. Globalement, sur les 609 sièges en jeu, le FFS en a obtenu 188 avec 54 770 voix, le RCD vient en deuxième position avec 38 875 voix, ce qui lui donne 139 sièges. L’ex-parti unique n’est pas loin du parti de Saïd Sadi puisqu’il obtient 32 774, ce qui lui donne 125 élus. Le RND arrive loin derrière avec 20 897 voix et 73 élus.

Synthèse de Rayane
D’après El Watan