ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’état de santé de Bouteflika s’améliore

 
L’état de santé de Abdelaziz Bouteflika évolue positivement et continue d’être examiné par les médecins de l’hôpital militaire du val-de-grâce à Paris, affirme la présidence de la république.
mardi 29 novembre 2005.

Abdelaziz BouteflikaIl s’agit là d’une première déclaration officielle, suite au communiqué de la Présidence de samedi soir au sujet de l’hospitalisation de Abdelaziz Bouteflika à l’hôpital militaire français du Val-de-Grâce, après les premiers soins prodigués au centre hospitalo-militaire de Aïn Naâdja. “Son état de santé s’est clairement amélioré après les examens médicaux effectués à Paris”, a affirmé l’interlocuteur de Reuters, avant d’ajouter que “son état de santé n’inspire aucune inquiétude”.

Ces déclarations, certes rassurantes, ne laissent néanmoins subsister aucun doute quant au caractère sérieux de la maladie du chef de l’État. En effet, il ne s’agit pas que de simples bilans de santé ordinaires, comme annoncé dans le premier communiqué de la présidence de la République. Le fait qu’aucune date pour la sortie de Abdelaziz Bouteflika de l’hôpital du Val-de-Grâce n’est connue, comme l’a indiqué hier Jean-François Bureau, porte-parole du ministère français de la Défense, atteste tout au moins de la nécessité de la prolongation du séjour à l’hôpital. “Aucune date de sortie n’est connue pour le moment”, a-t-il précisé.

Ainsi, même si l’on ne dispose d’aucune indication officielle, en raison du black-out imposé à Alger et à Paris, il est clair qu’une évacuation en catastrophe vers un hôpital de cette renommée ne peut-être motivée que par une urgence réelle. Sans verser dans l’alarmisme, il suffit de se référer aux bribes d’informations distillées par M. Jean-François Bureau pour se convaincre du sérieux de la situation. Pour en revenir aux déclarations du fonctionnaire du ministère français de la Défense, il a dit que le président de la République “continue à subir des examens dans le cadre du bilan approfondi annoncé par les autorités algériennes. Aucune date de sortie n’est connue pour le moment”.

Synthèse de Samir
D’après Liberté