ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Explosion de la contrefaçon en Algérie

 
Pas moins de 300000 articles contrefaits ont été saisis en Algérie en l’espace de 5 mois, selon Mokrane Hanoune, cadre chargé de la lutte contre la contrefaçon à la direction générale des douanes algériennes.
jeudi 22 décembre 2005.

Plus de 40% des produits importés en Algérie seraient contrefaits.Selon le même responsable, durant l’année 2004, ce sont pas moins de 800.000 articles qui ont été saisis par la douane, principalement des pièces détachées, des produits cosmétiques et des produits alimentaires, fabriqués frauduleusement en Chine, qui détient la « palme » de la contrefaçon à l’échelle planétaire.

D’après ce cadre, la douane algérienne dispose depuis le 15 juillet 2002 d’un cadre juridique et réglementaire pour lutter contre ce phénomène fulgurant de la contrefaçon qui touche quasiment tous les produits de large consommation. C’est justement à cause de cela qu’une rencontre a été organisée hier par le groupe Entreprendre avec le concours de l’Office national des droits d’auteur et droits voisins (ONDA) sous le thème « La contrefaçon en Algérie, état des lieux et formes de protection juridique de la propriété intellectuelle ».

Il s’avère ainsi que 40% des produits importés en Algérie sont contrefaits. Le président du groupe Entreprendre, M. Hartani Amine, explique qu’en plus de porter atteinte à l’économie nationale et à la santé du citoyen, cela, a-t-il souligné, va retarder l’accession de l’Algérie à l’Organisation mondiale du commerce (OMC). D’après lui, il faut impérativement procéder à la mise à niveau de la législation algérienne ainsi que l’application et la formation des agents de la douane et des experts au niveau de l’inspection du commerce et de la justice.

M. Hartani propose même d’introduire des modules sur le sujet au sein des universités algériennes pour préparer les futurs cadres de l’Algérie à faire face à la contrefaçon qui a pris de l’ampleur à l’échelle mondiale, particulièrement depuis le « réveil » des Chinois et leur entrée dans le commerce.

Synthèse de Mourad
D’après le Quotidien d’Oran