ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Le GSPC frappe de nouveau en Algérie

 
Le terrorisme du GSPC continue de faire des victimes en Algérie près de trois mois après le vote massif en faveur de la réconciliation nationale.
samedi 24 décembre 2005.

La région de Dellys endeuillée par plusieurs attentats terroristes.Un mort et 13 blessés, tel est le bilan de l’attentat terroriste, dans la soirée de mercredi, ayant ciblé une vedette de surveillance des garde-côtes dans le port de Dellys, 50 km à l’est de Boumerdès. Selon une source officielle, deux bombes actionnées à distance ont explosé aux environs de 21h, à quelques minutes d’intervalle, dont l’une a été placée à l’intérieur d’un pneu-tampon suspendu à l’arrière de l’embarcation, alors que l’autre fut dissimulée au bord de la chaussée sur le seul passage reliant le port à la ville de Dellys (centre de l’Algérie).

La première, en explosant, a détruit en partie la vedette qui se trouvait à quai et tuant sur le coup un élément des gardes, Z. Djamel, âgé de 28 ans environ et originaire de la région, alors que la deuxième a explosé au passage de deux ambulances de la Protection civile et de l’ANP qui s’apprêtaient à évacuer les blessés vers l’hôpital de Dellys, faisant 10 autres blessés parmi les éléments de la BMPJ et 3 autres parmi les militaires. 3 parmi les blessés atteints par les éclats de la bombe, se trouvaient dans un état grave, ils furent évacués vers l’hôpital Aïn-Naâdja d’Alger, alors qu’un agent de la Protection civile a subi un choc psychologique lors de l’explosion.

Les agents de la Protection civile et les militaires, dépêchés tard dans la nuit, ont actionné plusieurs moteurs-pompes pour vider le bateau qui a pris eau et qui allait couler. L’embarcation, qui a subi de grands dégâts, a été évacuée, hier-matin, par un autre bateau des garde-côtes au port d’Alger.

À noter que les deux bombes ont été actionnées à distance avec un téléphone portable ; une technique que les groupes terroristes continuent d’utiliser malgré le démantèlement par la BMPJ de Boumerdès, le mois dernier, d’un atelier de fabrication de ce type d’explosif dans la localité de Zemmouri.

Synthèse de Mourad
D’après Liberté