ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie engagée pour l’UMA

 
L’Algérie, par la voix de Mohamed Bedjaoui, a réaffirmé son attachement au projet de construction de l’Union du Maghreb Arabe, malgré le différend avec le Maroc sur la question du Sahara Occidental.
dimanche 8 janvier 2006.

Mohamed Bedjaoui, le ministre algérien des AE.L’Algérie "oeuvre pour l’avènement d’un espace économique maghrébin intégré qui répond aux aspiration légitimes des peuples de la région", a indiqué le ministre algérien, lors de l’ouverture à Tripoli, en Libye, de la 24ème session des ministres des Affaires étrangères de l’UMA.

"L’impératif de l’intégration incite l’UMA à faire sa mue et son adaptation afin de conquérir sa place dans un environnement mondial marqué par les groupements économiques régionaux intégrés et évoluant vers le renforcement et l’élargissement des espaces existants", a fait remarquer le ministre algérien.

Cette session ministérielle permet d’"évaluer objectivement le chemin parcouru jusqu’ici, afin de répondre au mieux de nos intérêts multiples défis qui se posent à notre région", a ajouté le ministre algérien.

Lors de la réunion, l’ancien ministre tunisien des Affaires étrangères Lahbib Benyahia a été désigné nouveau secrétaire général de l’UMA pour un mandat de trois ans. Les ministres des Affaires étrangères ont également adopté le budget 2006 de l’organisation.

Synthèse de Souad
D’après Xinhua