ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Aïd El-Adha, demain !

 
La fête de Aïd El-Adha sera célébrée demain en Algérie sur fond de flambée des prix et de perturbations dans le transport.
lundi 9 janvier 2006.

Le prix du mouton a augmenté à l'occasion de l'Aïd El-Adha.Ainsi et après tous ces débours, voici venu l’Aïd El-Adha et les enfants attendent, aussi bien le mouton que les habits neufs et autres souliers que papa ou maman se doit de ramener. Ainsi le casse-tête commence d’abord par le marché aux fruits et légumes.

Les marchands de quatre saisons ayant, comme à leur habitude, décidé comme d’un commun accord d’augmenter leurs prix. La pomme de terre a grimpé à 40DA le kg en attendant dit-on qu’elle atteigne ces jours prochains des sommets astronomiques, la courgette, elle, prend des vapeurs et est cédée à plus de 150 DA et ce, sur le marché le plus abordable qu’est celui de Draâ Ben Khedda. La tomate ne veut pas être en reste et s’affiche gaillardement à 60-80 DA selon le cultivar, alors que le navet imite doucement la pomme de terre et la salade joue la mijaurée en étant affiché à 70 DA. Une fois son couffin à peine rempli et la bourse dégarnie, la ménagère se doit de passer au marché aux vêtements et essayer de choisir pour les enfants des tenues abordables.

Si une tenue pour un enfant de quatre à cinq ans est cédée à 1600 DA, il faut aussi composer avec le pantalon et la chemise sans oublier le pull-over à acheter aux autres enfants de la famille. Le pantalon est souvent proposé par les marchands à environ 800 à 1000 DA, la chemise l’est à plus de 700 DA et le pull-over est cédé à environ 600 DA. La chaussure est une autre torture pour les gens. En effet, choisir une paire de chaussures est aujourd’hui une gageure. La paire de tennis de marque souvent douteuse ou imitant une griffe connue est facilement proposée à plus de 600 DA alors que la chaussure dite de marque affiche les 1000 DA. Nos enfants eux, ne se soucient ni du tiers ni du quart et veulent tous des chaussures griffées. Les familles après s’être « dépouillées » pour vêtir les enfants, doivent aussi penser au sacro, saint mouton de Aïd El-Adha. Ce qui ne nous empêche pas de souhaiter une joyeuse fête de Aïd El-Adha à toutes et à tous.

Synthèse de Mourad
D’après l’Expression