ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

La Kabylie s’inquiète de l’explosion de la délinquance

 
En Kabylie, ces derniers mois, il ne se passe pas de journée sans que l’on soit informé d’un vol et souvent d’importance.
vendredi 13 janvier 2006.

La hausse inquiétante de la délinquance en Kabylie inquiète la population.Les marchés, les transports de voyageurs et les endroits publics tels les gares et autres lieux sont les plus ciblés par les voleurs à la tire. Dans les villages, ce sont les habitations individuelles, et notamment celles des émigrés ou des gens ayant une quelconque rente, qui sont visées.

Dans la zone de la Kabylie maritime, ce sont les véhicules qui attirent l’attention des larrons. Les services de sécurité sont assez sollicités et il ne se passe pratiquement pas de semaine sans que l’on annonce des arrestations. Les plus gros vols qui se sont déroulés en Kabylie sont certainement ceux-là qui ont visé les transporteurs de fonds et certaines agences bancaires avec à la clé des millions de dinars, et souvent aussi des sommes importantes en euros qui se sont volatilisées.

Les agences postales ne sont pas en reste et elles aussi ont payé un lourd tribut. Récemment, c’est le bureau de poste de Tizi Gheniff qui a été visité dans la nuit de samedi à dimanche. Les monte-en-l’air ont ainsi pénétré dans le bureau de poste par le toit. Une fois dans les lieux, les voleurs ont vainement essayé de forcer le coffre-fort. N’y étant pas parvenus, ils se sont retirés emportant avec eux le micro-ordinateur de cette agence du centre de paiement des chèques postaux de Tizi Gheniff.

Les vols sont ainsi devenus assez courants en Kabylie. Peut-être faut-il préciser que, malgré les efforts assez méritoires des services de police, il reste que la situation au plan sécuritaire laisse réellement à désirer dans cette région. D’ailleurs, les forces politiques et principalement celles ayant pignon sur rue dans la région n’ont pas hésité à signaler cela, et les citoyens aspirent réellement à une meilleure protection. Le cas des enlèvements de personnes, libérées souvent contre le paiement de fortes rançons, fait froid dans le dos. Laissée ainsi, la situation risque fort de devenir intenable et non maîtrisable en Kabylie.

Synthèse de Ahlem
D’après l’Expression