ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Handball : Le Maroc bat l’Algérie

 
L’Algérie a été battue par le Maroc par un seul but d’écrart dans un match très serré de la 17ème Coupe d’Afrique des nations de handball.
samedi 14 janvier 2006.

L'équipe d'Algérie devrait vite oublier la défaite face au Maroc et penser au match difficile contre l'Egypte.Accompagnée d’une délégation avec à sa tête les éternels privilégiés d’Oran et d’Alger qui savent se taire quand il le faut, la formation algérienne a enregistré une défaite historique face aux Marocains, jeudi après-midi, au palais des Sports d’El Menzah sur un score de 31 à 30 (mi-temps 17/13). Les Algériens que tout le monde donnait favoris étaient perdus sur le terrain, oubliant même les premiers principes de la défense ou de l’attaque.

Commettant erreur sur erreur que le coach Mekki et son assistant Hiouani n’ont pu corriger, les Verts d’Algérie sombrèrent, laissant l’initiative aux joueurs de l’équipe du Maroc de mener à leur guise la rencontre. Faisant une bonne lecture du jeu algérien et appliquant à la lettre les consignes du coach Nour Eddine Bouhaddioui, ils avaient regagné les vestiaires à la mi-temps avec une avance de quatre buts (17-13), malgré un manque de fraîcheur dû aux efforts fournis la veille pour battre le Nigeria avec un écart de 11 buts.

Menés par le toujours jeune Mohamed Berrajaa (35 ans), Bouhaddioui et El Guendoul, les Marocains ont eu vite fait de se mettre dans le bain. Au fil des minutes, ils allaient accentuer leur avance au score face à une équipe d’Algérie incapable de réagir, amorphe et sans âme dont les joueurs commettaient des erreurs de débutants. Malgré la présence dans leurs rangs de joueurs confirmés tels que Hammad, Loukil, Fillah et Bihoum, les Algériens tardaient à entrer dans le match. Et c’est logiquement que le Maroc a mené par quatre buts d’écart à la pause. Piqués dans leur amour-propre, les coéquipiers de Hammad, le seul joueur à tirer son épingle du jeu, réduiront leur retard après un quart d’heure de jeu à un but (25-24), puis Hammed égalisera deux minutes plus tard (25-25 à la 48’).

Dès lors, le match était plus équilibré et la victoire pouvait balancer dans un camp comme dans l’autre. Même si l’Algérie avait pris deux longueurs d’avance, le Maroc parviendra à remettre les pendules à l’heure. Les cinq dernières secondes seront toutefois fatales aux Algériens qui, en ratant une attaque, s’étaient exposés à un contre d’El Guendoul qui, de la sorte, offrait la victoire et le leadership du groupe D aux siens.

Synthèse de Samir
D’après la Tribune