ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie met la Turquie en quarantaine

 
L’Algérie a pris des mesures pour prévenir une pandémie de grippe aviaire, notamment celles visants à renforcer la surveillance sanitaire au niveau des ports et des aéroports du pays.
dimanche 22 janvier 2006.

Le virus de la grippe aviaire aurait tué quatre personnes en Turquie.Ces mesures concernent tous les voyageurs allant et venant des pays touchés par cette maladie, notamment ceux qui voyageant de/ vers la Turquie. C’est ce qu’a confirmé hier, M.Karim Boughanem, un responsable du ministère de l’Agriculture. Pour éviter toute transmission du virus vers notre pays, le même responsable a conseillé les voyageurs en partance pour la Turquie, d’éviter le contact direct avec des oiseaux ou des volailles, de ne pas fréquenter les marchés, les ménageries et les parcs animaliers.

Afin d’assurer une meilleure prévention, toute importation de volailles des pays touchés par la grippe aviaire a été suspendue. De son côté, la direction des douanes s’associe à cet effort de prévention. Sid-Ali Lebib, directeur général de cette institution, a révélé hier au forum de l’Entv, qu’un texte interministériel est en phase de finalisation dans le but d’interdire l’importation de produits des pays atteints par cette maladie.

S’agissant de la Turquie, il est à souligner que quatre personnes sont décédées parmi les 21 contaminées. Il est à préciser, qu’à ce jour, aucun cas de cette maladie n’a été détecté dans notre pays. C’est, d’ailleurs, ce qu’avait affirmé le ministre de l’Agriculture M.Saïd Barkat. « Je confirme qu’aucun cas de grippe aviaire n’a été détecté dans notre pays », confirme-t-il.

Cette déclaration a été confirmée par le ministre de la Santé et de la Réforme hospitalière, Amar Tou, qui avait déclaré au mois d’octobre, que notre pays n’a enregistré aucune infection par ce virus. M.Tou a même confirmé que « l’Algérie ne figure pas sur l’itinéraire des oiseaux migrateurs potentiellement infectés du virus de la grippe aviaire, qui traverseront les pays frontaliers », avait-il rassuré.

Synthèse de Rayane
D’après l’Expression