ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Algérie-USA : partenariat accru

 
En visite en Algérie depuis samedi dernier, des assistants parlementaires du Congrès américain ont abordés des questions d’énergie, de sécurité et de droits de l’homme avec leurs homologues algériens.
lundi 23 janvier 2006.

Le sénateur Jeff Wentworth et sa délégation en visite en Algérie.Cette visite, la première du genre, d’assistants parlementaires américains en Algérie (spécialisés dans l’élaboration des lois), à l’initiative de l’ambassade de l’Algérie à Washington, entre dans le cadre du rapprochement et de la collaboration entre le Parlement algérien et le Congrès américain.

Composée de huit membres, cette délégation, devant séjourner à Alger jusqu’au 28 janvier en cours, a élaboré un riche programme de sorties sur terrain ainsi que plusieurs entrevues avec des ministres et de hauts responsables de l’État. C’est ainsi que des entretiens ont eu lieu, hier, avec les présidents des deux Chambres du Parlement, Amar Saïdani, président de l’Assemblée populaire nationale (APN) et Abdelkader Bensalah, le président du Sénat. Des entretiens similaires ont eu lieu avec les groupes parlementaires à l’Assemblée nationale. Tout comme il a été question d’une rencontre avec le directeur de la documentation et de la sécurité extérieure au ministère de la Défense nationale.

Aujourd’hui, la délégation de staffers aura à rencontrer plusieurs membres du gouvernement Ouyahia. Il s’agit notamment de Chakib Khelil, ministre de l’énergie et des Mines, de Daho Ould Kablia, ministre délégué auprès du ministère de l’Intérieur chargé des Collectivités locales, de Abdelaziz Ziari, ministre délégué auprès du Chef du gouvernement chargé des Relations avec le Parlement. Des discussions sont, en outre, au programme entre les animateurs de la délégation et Rezzag Bara, le conseiller auprès du président de la République.

Par ailleurs et durant la journée de mardi, il s’agira pour les hôtes de l’Algérie de visiter le Centre africain d’études et de recherche sur le terrorisme (situé à Mohammadia) ainsi que le Centre de développement des technologies avancées (CDTA) de Baba Hassan. Une visite analogue devra conduire la délégation du Congrès américain à l’Institut national des études de stratégie globale. La journée de mercredi, devra être, quant à elle, consacrée à une halte au niveau des camps de réfugiés sahraouis à Tindouf. Le jeudi, les staffers auront à visiter la ville de Timimoun.

Synthèse de Souad
D’après Liberté