ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

La mise aux normes des ralentisseurs en Algérie

 
La mise en conformité des ralentisseurs en Algérie vise à mettre fin à l’anarchie qui caractérise la pose de ralentisseurs dans notre pays, affirme le ministère des Travaux publics.
lundi 30 janvier 2006.

La pose de ralentisseurs à travers les routes d'Algérie sera désormais encadrée par la loi.Ces mesures contenues dans un décret exécutif qui sera publié prochainement au Journal officiel et qui font suite au nouveau plan de circulation, entré en vigueur à partir de juin 2005, ont pour objet de préserver la sécurité des piétons, des autres usagers de la voie publique concernée ou des riverains, notamment à proximité des établissements d’éducation, de santé ou des établissements publics recevant des citoyens à travers les régions d’Algérie.

Le texte mentionne que « toute implantation de ralentisseurs non autorisée par le wali, territorialement compétent, expose leur auteur aux sanctions prévues par la législation en vigueur ». « La réalisation des ralentisseurs sur les voies express, les routes nationales et les chemins de wilaya relève de l’autorisation des walis concernés ». Le décret stipule, en outre, que « les ralentisseurs, érigés anarchiquement et en violation des lois et règlements en vigueur, seront détruits », de même que « toute entrave ou violation des normes législatives et réglementaires, relatives aux ralentisseurs, expose ses auteurs aux sanctions pénales prévues par la loi algérienne ».

Outre l’autorisation préalable du wali, la mise en place des ralentisseurs est soumise à une série de conditions dont, notamment leur « insertion dans un schéma d’aménagement global, conformément à la réglementation en vigueur, en vue d’améliorer la sécurité routière ». Selon les nouvelles dispositions, la réalisation des ralentisseurs n’est autorisée que dans les agglomérations ainsi que dans les aires de service ou de repos des voies express et des autoroutes.

Les modalités d’initiation, d’élaboration, et d’adaptation des études de localisation et d’implantation des ralentisseurs en Algérie, sont précisées par arrêté conjoint des ministères de l’Intérieur, des Travaux publics et des Transports.

Synthèse de Billal
D’après le Quotidien d’Oran