ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Alger sous surveillance vidéo

 
La surveillance vidéo se renforce à Alger avec l’installation prochaine d’une centaine de caméras au niveau des rues de la capitale.
mardi 7 février 2006.

Vers la généralisation de la surveillance vidéo des rues d'Alger ?Le responsable de la salle des opérations de la sûreté de wilaya d’Alger, M. Hachemi, a indiqué que ces caméras couvriront l’ensemble des circonscriptions relevant de la sûreté de wilaya d’Alger, « de Birtouta à Réghaïa ».

La décision d’extension du réseau a été prise, précise-t-il, au vu des « résultats probants » réalisés depuis la mise en place du réseau en 2003, notamment en matière de « fluidification et de gestion de la circulation routière et de lutte contre la petite criminalité » à Alger. A ce jour, ajoute M. Hachemi, « 25 caméras de surveillance ont été installées notamment au niveau de la place de la Concorde civile (ex-1er Mai), la place des Martyrs et la rocade sud, des lieux connus pour la grande affluence des citoyens, mais aussi pour les nombreux cas d’agressions ».

Ce réseau, fait-il observer, a contribué d’une manière « positive » à l’arrestation de plusieurs délinquants en flagrant délit ou après dépôt de plainte, soulignant que la lutte contre la petite criminalité reste « le défi majeur des services de sécurité qui mobilisent tous les moyens techniques et opérationnels à cet effet ». Relevant que les caméras de surveillance ont favorisé la « baisse » de la petite criminalité en 2004, le responsable de la salle des opérations a indiqué que les affaires de vol à la tir, de vol avec usage de violence et de vol avec effraction ont enregistré une baisse sensible par rapport à l’année 2004.

La sûreté de wilaya d’Alger envisage d’augmenter les effectifs chargés de la gestion du réseau des caméras de surveillance durant les prochains jours, à la faveur d’une sortie de promotion spécialisée en la matière, d’autant plus que le nombre de caméras de surveillance déjà installées a augmenté.

Synthèse de Samir
D’après le Quotidien d’Oran