ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Les liaisons entre l’Algérie et la France perturbées

 
Les liaisons aériennes entre l’Algérie et la France ont été perturbées à cause de la grève surprise des contrôleurs aériens de l’aéroport parisien d’Orly.
mercredi 8 février 2006.

Air Algérie souligne que l'évolution de la grève des contrôleurs aériens déterminera le programme des vols d'aujourd'hui.Pour le cas de l’Algérie, les vols des compagnies Air Algérie, Aigle Azur et Air France ont été décalés, retardés de plusieurs heures, d’autant que les vols du matin ont été carrément repoussés étant donné que la grève devait s’achever à 10 heures.

Qualifiant cette grève de « surprise », la compagnie Air Algérie a informé, dans un communiqué rendu public, sa clientèle des changements opérés sur son programme de mardi. Elle a annoncé qu’ »en raison d’une grève surprise du personnel des services de contrôle aérien français, notamment ceux de la région parisienne, des perturbations touchent ce mardi le programme des vols Air Algérie vers la France ». Les départs, cite le communiqué, « sont programmés en fonction des autorisations accordées par les services de la circulation aérienne ».

Ces perturbations ont touché plusieurs vols dont le premier au départ d’Alger vers l’aéroport Charles de Gaulle, programmé à 7h50 et qui n’a décollé que vers 9h35. Le 2ème vol à destination de l’aéroport d’Orly, qui devait partir à 12h20, a quitté l’aéroport Houari Boumediène à 14h. Quant aux arrivées de Paris, le premier vol venant de l’aéroport d’Orly qui devait atterrir à Alger à 10h, est arrivé à 12h30. Le vol venant de l’aéroport Charles de Gaulle, programmé à 14h, s’est posé à 15h25 à l’aéroport d’Alger. Aigle Azur a vu ses quatre vols « parisiens » retardés. La situation a engendré l’annulation, selon le communiqué d’Air France, de 140 vols et le transfert sur l’autre aéroport parisien, Roissy Charles de Gaulle, d’une vingtaine de vols.

A Air Algérie, comme à Aigle Azur, on a subi « patiemment » cet état de fait et on s’est contenté de tentatives d’arracher les slots pour pouvoir organiser les vols. « Nous arrivons difficilement à arracher des vols », a indiqué un responsable au niveau de l’aéroport d’Alger. Dans les deux aéroports, les compagnies sont soumises à la file d’attente alors que les slots sont libérés au compte-gouttes.

Synthèse de Rayane
D’après le Quotidien d’Oran