ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Contrôle des viandes en Algérie : la polémique

 
Une polémique enfle en Algérie à propos du contrôle des viandes disponibles sur le marché malgré la grève des vétérinaires.
jeudi 9 février 2006.

Le ministère de l'Agriculture assure que les viandes mises sur le marché algérien sont contrôlées malgré la grève.« Toute la viande fraîche disponible sur le marché n’est pas contrôlée. Les vétérinaires sont en grève. Les abattoirs sont fermés », insiste le secrétaire général du Syndicat national des vétérinaires de la fonction publique (SNVFP), le Dr Zinai. Selon ce vétérinaire, le wali d’Oran a réquisitionné, hier, des vétérinaires pour l’abattage de bovins. « Il y a, au niveau des ports et des aéroports, deux vétérinaires stagiaires qui n’ont pas adhéré au mouvement de grève. Dans les autres points de contrôle, les vétérinaires sont en grève », ajoute le Dr Zinai.

Les vétérinaires grévistes reprendront le travail samedi prochain, sans avoir obtenu gain de cause. « Il n’y a rien de nouveau concernant nos revendications qui sont liées à l’application du régime indemnitaire », regrette le Dr Zinai. Au niveau du ministère de l’Agriculture, une source a assuré que les viandes mises sur le marché algérien sont « rigoureusement » contrôlées malgré la grève qu’observent actuellement les vétérinaires. « Les walis ont réquisitionné, conformément à leurs prérogatives, les vétérinaires dans les grandes villes pour effectuer normalement le contrôle des viandes rouges et blanches », a précisé à l’APS le directeur des services vétérinaires du ministère, M. Rachid Bougueddour.

Selon lui, les résultats des contrôles effectués ces derniers jours n’ont révélé aucune anomalie. « Il n’y a aucun motif d’inquiétude » à ce sujet, a-t-il insisté. La même source assure également que le contrôle vétérinaire des viandes se poursuit et se déroule normalement dans toute l’Algérie.

Synthèse de Ahlem
D’après le Quotidien d’Oran