ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie participe à une réunion de l’OTAN

 
L’Algérie a pris part en Italie à la première réunion informelle des ministres de la Défense des pays membres de l’Organisation du traité de l’Atlantique-Nord (OTAN) et des pays participant au dialogue méditerranéen.
dimanche 12 février 2006.

Exercice amphibie et maritime de l'OTAN en Méditerranée.Si dans une large mesure les managers de la réunion ont réitéré leur souhait de rapprocher l’Otan des Etats arabes, et ceux-ci d’Israel, dans une tentative de pacifier le pourtour de la Méditérranée, on peut légitimement débattre du rôle qui sera dévolu à l’Algérie, d’autant plus qu’on assiste à de véritables bras-de-fer stratégiques pour pousser Alger dans un sens ou dans l’autre.

Le problème qui se pose à l’Algérie au plan militaire est à la fois simple et complexe. Il s’agit de moderniser les équipements, de se mettre à niveau au plan des manoeuvres (sécurité, contrôle, repérage, interception, etc.), de se doter de directions opérationnelles flexibles et d’arriver vite à moderniser ses troupes. Dans une des dernières livraisons de la revue militaire El Djeïch, de larges articles ont été consacrés à la coopération Algérie-Otan, ainsi qu’au rapide parcours fait de 2000 à 2005, et qui a mené les deux parties du dialogue au partenariat.

Selon la revue, "l’Algérie fonde sa politique de coopération sur l’unité et l’indivisibilité de la sécurité, une approche globale et équilibrée de la sécurité, le dialogue et la concertation pour favoriser le rapprochement entre les peuples et l’instauration de la paix et la stabilité régionale." En termes simples, l’Algérie entend bénéficier des grandes expériences mises à portée par l’Otan sans pour autant se démarquer de ses choix stratégiques et traditionnels, tels par exemple ses relations avec la Russie, ses voisins du Maghreb, son aide aux peuples en armes (Sahara occidental et Palestine, notamment) et sa place dans sa triple famille naturelle, arabe, musulmane et africaine.

La coopération entre l’Algérie et l’Otan "est dense et diversifiée", et l’Algérie y apporte "une contribution substantielle en vue de sa promotion en tant qu’instrument actif, à même de contribuer à la réalisation des objectifs de paix, de sécurité et de stabilité en Méditerranée", a souligné M.Bedjaoui, à l’ouverture du séminaire sur la coopération entre l’Algérie et l’Otan.

Synthèse de Billal
D’après l’Expression