ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Grève à l’Université de Béjaïa

 
En grève, les étudiants de l’Université de Béjaïa ont manifestés dans les rues de la capitale des hammadites pour dénoncer le laxisme des autorités locales jugées incapables de résoudre la crise du logement édudiant.
dimanche 12 février 2006.

La grève des étudiants est maintenue à l'Université de Béjaïa.En effet, la colère a atteint son paroxysme ce samedi, la communauté estudiantine, qui a investi la rue béjaouie pour crier haut et fort son mécontentement à propos des dures conditions de vie auxquelles elle est confrontée depuis l’entame des cours et notamment le cas des 1 200 étudiants qui demeurent SDF et sans aucune prise en charge.

Les étudiants qui ont boycotté les amphithéâtres du campus universitaire depuis 22 jours ont décidé à l’unanimité de ne plus céder aux pressions et à la répression afin que leurs doléances soient immédiatement prises en charge par les autorités de la wilaya qui leur a “pourtant promis monts et merveilles”. “Les conditions d’hébergement sont catastrophiques. Ajouterez à cela le pourrissement et la violence des franchises universitaires que subit chacun de nous quotidiennement, nous nous interrogeons aujourd’hui : que cherchent ces responsables et à quoi jouent-ils ?” dira sur un ton fort et coléreux un étudiant du comité de cité. “Ils veulent la guerre et nous sommes prêts”, rétorqua la foule dans une ambiance électrique.

“Monsieur le wali, nous sommes ici pour notre scolarité, nous ne vous demandons pas l’impossible, seul un toit pour nos camarades, des conditions de vie décentes et un minimum de respect pour l’étudiant. Cela fait trois semaines que nous sommes en grève et personne ne s’en est soucié. Nous estimons que le temps est venu pour régler cette crise et recourir à la violence n’arrangera personne et pourtant souvenez- vous bien qu’il aura fallu d’une petite étincelle à Béni-Douala pour que la Kabylie s’embrase de longues années”, déclara un autre étudiant sur l’esplanade donnant face au siège du premier responsable de la wilaya de Béjaïa, sous des applaudissements nourris de milliers d’étudiants.

Synthèse de Billal
D’après le Soir d’Algérie