ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Air Algérie assurera des dessertes Alger-Montréal

 
Air Algérie assurera prochainement plusieurs dessertes entre Alger et Montréal, suite à un accord entre le Canada et l’Algérie pour la création d’une ligne aérienne directe entre les deux pays.
mardi 14 février 2006.

L'Algérie et le Canada seront bientôt reliés par une ligne aérienne directe.Invité hier par la Confédération des cadres des finances et de la comptabilité (CCFC), dans le cadre de son rendez-vous « les lundis de l’économie », l’ambassadeur du Canada à Alger a rassuré du soutien total de son gouvernement à ce projet. « Il y a une volonté réelle d’accompagner Air Algérie », a-t-il déclaré. Bien qu’aucune date n’ait été avancée sur le lancement effectif et les rythmes des dessertes et malgré « sa complexité », l’ambassadeur a indiqué que « le dossier avance ». Et dans le cadre des pourparlers entre les deux pays autour de l’établissement de cette ligne aérienne, on apprend qu’une délégation composée de cinq cadres d’Air Algérie a effectué un déplacement au Canada.

En somme, c’est juste « une question de détail à régler avant que la compagnie nationale n’entame ses dessertes », révèlent nos sources. Mais l’intérêt pour une ligne Alger-Montréal est loin d’être partagé par les compagnies canadiennes. Chose que certains expliquent par « une non-rentabilité de la ligne » et ce, malgré les 50.000 immigrés algériens qui sont installés dans ce pays, en plus des hommes d’affaires et investisseurs appelés à effectuer des déplacements entre le Canada et l’Algérie.

Parlant justement d’immigration, l’ambassadeur a indiqué que la politique canadienne, dans ce cadre, n’a pas changé. Il annonce que des efforts seront faits pour rendre plus efficace et plus rapide le traitement des dossiers -qui se fait en France- des demandeurs de visas pour s’établir au Canada. Mais l’ultime étape de la démarche d’immigration, à savoir les entretiens, continueront à avoir lieu à Tunis. Chose que les Algériens ne comprennent pas, malgré les explications de l’ambassadeur qui avance « le manque d’effectif ».

Synthèse de Rayane
D’après le Quotidien d’Oran