ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Jack Straw en Algérie

 
En visite en Algérie, le ministre britannique des AE, Jack Straw, devrait rappeler l’importance que porte la Grande Bretagne à notre pays et discuter des questions d’ordre bilatéral et d’intérêt commun avec son homologue algérien.
jeudi 16 février 2006.

Jack Straw reçu en Algérie après une visite officielle au Maroc.Le diplomate britannique a été reçu par son homologue algérien, le ministre des Affaires étrangères, Mohammed Bedjaoui. Jack Straw sera, par ailleurs, reçu par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, avec lequel il aura un tête-à-tête sans doute autour des mêmes questions.

La venue en Algérie de Jack Straw témoigne visiblement d’une volonté de redynamiser le volume et la qualité des relations bilatérales, comme en témoigne le ballet des visites de différents responsables britanniques durant ces dernières années. Longtemps reléguée à un rang moindre, Alger semble redevenir aux yeux des Britanniques un partenaire important et ils entendent, par conséquent, rattraper ce qu’ils qualifient de « retard ». Dernière visite d’un responsable politique britannique, celle effectuée, fin janvier dernier, par le lord-mayor de la cité de Londres, à la tête d’une importante délégation de banquiers et de responsables de compagnies d’assurances.

L’objectif de cette mission était de constater l’état des lieux des réformes bancaires et financières entreprises en Algérie aux fins, éventuellement, d’accompagner ce processus en apportant le savoir-faire britannique en la matière. Sur le plan économique, l’on note de plus en plus d’entreprises britanniques qui souhaitent s’implanter directement ou indirectement en Algérie, comme c’est le cas pour British Télécom qui a manifesté son intention de prendre part à l’ouverture du capital de l’opérateur public en téléphonie mobile, Algérie Télécom.

Synthèse de Samir
D’après la Tribune