ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Autriche se dévoile en Kabylie

 
La Maison de la culture de Béjaïa (Kabylie) a organisé la journée autrichienne en présence de l’ambassadeur de l’Autriche en Algérie, M. Thomas Michael Baier.
samedi 18 février 2006.

La Kabylie souhaiterait s'inspirer de la réussite du tourisme de montagne en Autriche.En effet, lors de cette manifestation initiée, après celle de l’Allemagne, par l’Association des amis de la langue allemande, Amikal, le représentant au plus haut niveau en Algérie du pays de Mozart et de Freud a, en donnant devant un nombreux public composé surtout de grands opérateurs économiques, du représentant du patronat, du président de la Chambre de commerce et de beaucoup d’étudiants du département des langues étrangères, sa conférence sur le thème “Qu’ est ce que c’est l’Autriche” à partir d’images toutes simples de la vie quotidienne de son pays, qu’il commente au fur et à mesure qu’il les projette sur un écran, brossé un tableau succinct et complet sur le vécu, l’économie, la culture, la géographie, l’histoire et la vie politique autrichienne.

Autant dire que, question pédagogie, beaucoup de participants à la journée ont vu pour la première fois quelque chose d’aussi instructif, d’aussi clair, d’aussi complet et d’aussi agréable à suivre. Le morceau d’Autriche amené à Béjaïa en Kabylie aura été vraiment un concentré d’informations sur ce pays, puisque dans la même journée, en plus de l’exposition non-stop de revues, de posters, de cartes postales il y eu projection d’un film vidéo.

Pour Mohand Arkoub, président de l’association Amikal, qui a ouvert la journée en présentant un bref exposé sur Béjaïa, sa culture, ses données et ses potentialités, la rencontre des Algériens et des Bougiotes en particulier avec les pays germanophones comme l’Autriche permettra aux uns et aux autres de mieux se connaître pour renforcer leurs relations dans les domaines les plus variés. Prenant l’exemple de la filière du tourisme, il dit que ces pays qui ont un tourisme de montagne très développé, pourraient aider à mettre en valeur nos belles montagnes de Kabylie et 100 km de côte féérique qui sont pratiquement inexploités.

Synthèse de Kahina
D’après la Dépêche de Kabylie