ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Désagréments en Kabylie

 
La neige tombée en Kabylie la semaine passée n’était pas aussi importante que celle de l’année passée, mais suffisante pour causer des désagréments à la population.
dimanche 26 février 2006.

Plusieurs routes communales ont été coupées à la circulation en Kabylie.Selon les services de la Protection civile de Tizi Ouzou, une personne a été emportée par les eaux au niveau de Tamda jeudi soir, aux environs de 16h, et le corps de la victime n’a toujours pas été retrouvé. Contactées, les communes de l’intérieur de la wilaya, notamment celles des hauteurs, comme Aïn El Hammam, Bouzguène, Illilten et celles du massif central kabyle comme Boghni et Tizi-N’tléta, font état de quelques routes bloquées et d’autres dégâts généralement sans grande importance.

Ainsi, le président de l’APC d’Aïn El Hammam, signale que seules les RN 15 et 71 ont été bloquées alors que les chemins menant aux villages et les ruelles de la ville ont été très tôt rouverts à la circulation. Aucun dégât n’est cependant à signaler. L’APC a réussi à détacher trois engins au niveau des villages afin de rouvrir les pistes et autres routes. L’APC d’Illilten, contactée, dira, par le biais de son président, que « Le CW 253 est toujours bloqué alors que les routes vers les villages ont été déblayées. Cependant, les habitants sont toujours plongés dans le noir ».

Du côté de l’APC de Bouzguène, où la couche de neige était hier matin de 20 cm, alors que durant la journée de jeudi elle avait atteint les 50 cm, le maire devait commencer par expliquer que « les déblayages ont été menés par les moyens de la commune renforcés par l’apport de certaines entreprises privées de Kabylie. Le courant électrique a été rétabli à hauteur de 80%. Cependant, nous lançons un pressant appel à la Sonelgaz, afin qu’elle revoit un peu tous les réseaux des villages. Ces réseaux datent de 1975, et souvent des fils électriques tombent à terre et causent de sérieux accidents. Enfin, il y a lieu de signaler que certaines routes menant vers les villages étaient toujours en cours de déneigement hier matin. »

Synthèse de Kahina
D’après l’Expression