ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Amar Tou répond à Saïdal

 
Amar Tou a réagit aux accusations de Saïdal qui reproche au ministère de la santé le retard pris pour lui délivrer l’autorisation d’importer en Algérie la matière première indispensable à la production du Tamiflu.
samedi 11 mars 2006.

Les services d'Amar Tou sont accusés par Saïdal d'avoir retardé la mise en production du Tamiflu en Algérie.Dans un communiqué de presse rendu public jeudi, le département de Amar Tou réfute les affirmations du premier responsable du groupe pharmaceutique, Ali Aoun. Celui-ci avait indiqué, pour rappel et comme déjà rapporté par la presse, que : « Saidal attend depuis 10 jours » le « ok » de la tutelle pour importer la marchandise en question. Intitulé « point de situation du Saiflu », le nom commercial de l’antiviral « Tamiflu », le MSPRH a rappelé que le dossier administratif et technico-scientifique du produit « Saiflu » a été déposé par le responsable de la direction centrale des systèmes management, qualité et affaires pharmaceutiques du groupe Saidal, « le mercredi 1er mars 2006, à 14 heures » au niveau de la sous-direction chargée de l’enregistrement des produits pharmaceutiques du ministère.

La conformité de ce dossier a été établie, ajoute-t-on, par cette même sous-direction « en date du dimanche 5 mars 2005 ». Le département de Amar Tou a tenu à préciser, dans le même communiqué, que le dossier administratif et technico-scientifique a été traité et validé en un temps record, soit « 4 jours après son dépôt ». Alors que la réglementation en vigueur, rappelle-t-on autorise 20 jours. S’agissant de la question qui est à l’origine de la polémique entre Saidal et le ministère de tutelle, le MSPRH explique que « l’autorisation de dédouanement du « Prémix » (mélange du produit OSELPAMIVIR Phosphate avant son conditionnement dans des gélules) et des gélules a été accordé le mardi 7 mars 2006 par la direction de la Pharmacie du ministère ». Ce document a, selon la même source, « été retiré par le responsable de la direction centrale des systèmes management, qualité et affaires pharmaceutiques du groupe Saidal, en date du 8 mars 2006 ».

En conclusion, le département de Tou signifie que toutes les démarches administratives du dossier de Saidal portant fabrication du « Tamiflu », qui sera commercialisé en Algérie sous le nom de « Saiflu », ont été traitées en moins de 10 jours. Il est utile de rappeler que le groupe pharmaceutique a réussi à obtenir la licence de fabrication de ce médicament, convoité par tous à cause de la grippe aviaire, auprès de l’indien HETERO Labs. L’Algérie sera ainsi le premier pays africain à produire cet antiviral. Si tout va bien et selon les prévisions de Saidal, « Saiflu » sortira de l’usine dans moins d’un mois.

Synthèse de Billal
D’après la Quotidien d’Oran