ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Les ambitions coréennes en Algérie

 
En visite en Algérie depuis hier, le président de la République de Corée, Roh Moo-Hyun, devrait aborder la question de la coopération économique avec son homologue algérien, Abdelaziz Bouteflika.
dimanche 12 mars 2006.

Roh Moo-Hyun a indiqué que les possibilités de coopération entre la Corée du sud et l'Algérie et sont énormes dans le secteur des hydrocarbures.A la tête d’une importante délégation, le président Roh Moo-Hyun a été accueilli à l’aéroport Houari-Boumediène par le Président Bouteflika, en présence de hauts responsables de l’Etat et de représentants du corps diplomatique accrédité à Alger. Cette visite, la première d’un chef d’Etat de la République de Corée en Algérie, fait suite à celle effectuée par le Président Abdelaziz Bouteflika dans ce pays, en décembre 2003. « Cette importante visite, qui s’inscrit dans le cadre du renforcement des liens traditionnels d’amitié et de coopération entre les deux pays, offrira une nouvelle occasion aux deux présidents de poursuivre leur concertation sur les questions bilatérales et internationales d’intérêt commun », a indiqué une source officielle à Alger.

Cette visite sera également l’occasion pour la tenue de la quatrième session du Conseil des hommes d’affaires algéro-coréen et la signature d’une série d’accords qui permettront d’élever la coopération entre les deux pays au niveau d’un partenariat stratégique. Dans un entretien accordé à l’Aps, le président coréen avait indiqué que sa « visite sera une occasion de hisser les relations bilatérales au niveau de notre partenariat stratégique dans différents domaines, comme l’économie ou la culture. Il s’agira également de développer les relations d’amitié et consolider notre coopération au regard de la longue amitié qui lie les deux pays ».

Le chef de l’Etat coréen avait également indiqué que « l’Algérie est devenue ainsi le cinquième partenaire commercial de la Corée en Afrique ». M. Roh Moo-Hyun avait également formulé l’espoir que « les échanges et la coopération se développent davantage dans les secteurs de l’énergie, des infrastructures et des technologies de l’information ». Le président coréen avait aussi déclaré que « les investissements d’hommes d’affaires coréens sont plus importants en Algérie qu’ailleurs en Afrique. Plusieurs entreprises coréennes considèrent toujours que le marché algérien est prometteur et constitue un objectif pour l’investissement. C’est pour cela que les perspectives d’investissement en Algérie sont, en effet, très prometteuses.

Synthèse de Rayane
D’après le Quotidien d’Oran