ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

David Welch en Algérie

 
La coopération entre l’Algérie et les Etats-Unis sera au menu des discussions entre le Secrétaire d’Etat adjoint américain, David Welch, et Ahmed Bedjaoui.
mardi 14 mars 2006.

David Welch en visite en Algérie.Au menu, les questions bilatérales et régionales, selon l’ambassade des Etats-Unis, à Alger, qui a refusé d’en dire davantage sur la visite du responsable américain. « On ne peut pas dire davantage sur cette visite. Une conférence de presse a lieu aujourd’hui », affirme la responsable de la communication au niveau de l’ambassade des Etats-Unis, à Alger, qui reste discrète sur la venue de David Welch en Algérie. L’ambassade US préfère s’étaler sur la biographie de David Welch, ce diplomate de carrière au sein du Département d’Etat américain et connaisseur du monde arabo-musulman.

David Welch a été ambassadeur des Etats-Unis en Egypte, conseiller de l’ambassade de son pays à Ryad, en Arabie Saoudite. Il a également travaillé à Amman, en Jordanie, et occupé des postes clés en relation avec le conflit israélo-palestinien. Cette visite a été, d’ailleurs, annoncé officiellement hier par l’ambassade des Etats-Unis, à Alger, c’est-à-dire au moment où le Secrétaire d’Etat adjoint américain était déjà à Alger. Comme lors de la visite du Secrétaire d’Etat américain, Donald Rumsfeld, à Alger le 12 février dernier. Aucune explication officielle n’est donnée sur les raisons de cette discrétion qui semble la règle pour les visites des hauts responsables américains en Algérie.

En tous cas, la visite du Secrétaire d’Etat adjoint américain à Alger, David Welch, intervient dans un contexte politique international, marqué notamment par le problème du nucléaire iranien. Les Etats-Unis multiplient les démarches pour obtenir des sanctions contre l’Iran. Washington tente de rallier, à sa cause, les pays arabes qui critiquent la politique occidentale de deux poids deux mesures au sujet du nucléaire. Les questions palestinienne et irakienne seront, sans doute, abordées lors des discussions entre le Secrétaire d’Etat adjoint américain et les hauts responsables algériens. Sur le plan régional, l’éternel problème du Sahara occidental, qui empoisonne les relations entre l’Algérie et le Maroc, et empêche la relance de l’Union du Maghreb Arabe (UMA), tant souhaitée par les Etats-Unis et les Européens, sera certainement abordé.

Synthèse de Mourad
D’après le Quotidien d’Oran