ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie soigne sa politique régionale

 
L’Algérie ambitionne de jouer un rôle moteur dans le développement du Maghreb.
vendredi 17 mars 2006.

Ahmed Ouyahia s'engage à défendre les intérêts de l'Algérie et à travailler pour le développement du Maghreb.La visite de Ahmed Ouyahia en Mauritanie intervient un mois, jour pour jour, après le séjour de deux jours effectué en Tunisie, où il a participé à une réunion similaire avec son homologue tunisien : la 15e session de la grande commission mixte algéro-tunisienne. Comme pour le rendez-vous de Tunis, les points inscrits à l’ordre du jour des discussions de cette grande commission mixte algéro-mauritanienne revêtiront une grande importance si l’on se fie au challenge que se sont fixé les responsables des deux pays.

Alger et Nouakchott ont, en effet, l’ambition d’impulser une nouvelle dynamique à leur partenariat en favorisant une approche « stratégique » et « globale ». Le projet ambitieux d’Alger et de Nouakchott se vérifie à travers les déclarations faites par le chef du gouvernement à sa descente d’avion à Nouakchott. Evoquant les objectifs assignés à son séjour dans la capitale mauritanienne, le chef du gouvernement a indiqué que la session de la grande commission mixte constitue une « autre étape » dans les relations algéro-mauritaniennes et « une opportunité pour donner un nouvel élan à la coopération bilatérale ».

Une coopération, a-t-il dit, qui « se veut une occasion pour donner un nouveau souffle à une coopération déjà fructueuse et œuvrer pour l’exploitation à bon escient de toutes les possibilités de coopération qu’offrent l’Algérie et la Mauritanie, en favorisant notamment l’implication du secteur privé, à travers une approche d’un partenariat stratégique global ».

Si la concrétisation des objectifs définis dans la feuille de route de cette 15e session de la grande commission mixte de coopération algéro-mauritanienne requiert un effort soutenu de la part des deux parties pour se concrétiser, tant elle suppose un fastidieux travail de redéfinition par les deux pays de leurs relations bilatérales et des moyens humains et financiers importants, la tâche devrait néanmoins être facilitée et encouragée par le fait déterminant qu’Alger et Nouakchott voient pour ainsi dire l’avenir du Maghreb et de l’UMA sous le même angle.

Synthèse de Billal
D’après El Watan