ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie et la Mauritanie coopèrent

 
L’Algérie et la Mauritanie ont signés un protocole d’accord dans le domaine de la sécurité pour un partenariat renforcé entre les polices des deux pays.
samedi 18 mars 2006.

L'Algérie et la Mauritanie coopèrent dans la sécurité et la lutte contre le terrorisme.L’accord a été paraphé par le directeur général de la Sûreté nationale de Mauritanie, Mohamed Ouled Cheikh Mohamed Ahmed, et le directeur général de la Sûreté nationale algérienne, Ali Tounsi. Les deux pays vont coopérer dans la formation et la fourniture d’équipement, a rapporté, hier, la PANA à Nouakchott. Sans autre indication et si l’on prend en compte le fait que la Mauritanie ait été la cible d’attentats terroristes perpétrés par un groupe qui sévit encore en Algérie, en l’occurrence, le GSPC, on pourrait déduire que la nature de la coopération entre les deux polices devra porter sur la lutte contre le terrorisme.

L’autre phénomène de lutte commune est aussi celui de l’émigration clandestine. Le Premier ministre mauritanien a, d’ailleurs, plaidé, dans un entretien accordé à un journal espagnol, pour une coopération régionale et internationale accrue. Placés sous le signe de l’intensification de la coopération, les travaux de la session mixte algéro-mauritanienne se sont soldés par la signature de neuf accords. Un accord consulaire a d’ailleurs été signé pour constituer un instrument juridique important pour réglementer la circulation et le séjour des ressortissants des deux pays en vue de leur garantir une meilleure protection et d’assurer un meilleur rapprochement entre les deux peuples.

Les secteurs de la formation professionnelle, de la jeunesse et des sports, de l’alphabétisation et l’enseignement pour adultes n’ont pas été en reste, puisque des accords dans ce domaine ont été signés à la faveur d’un programme exécutif pour la période 2006-2007. Pour ce qui est du secteur de la pêche qui est un axe important dans l’économie mauritanienne, l’Algérie et la Mauritanie sont arrivés à un accord stipulant le jumelage des instituts et des centres d’aquaculture des deux pays. A la faveur de cet accord, seront jumelés les Centre national d’études et de documentation halieutique en Algérie et l’Institut mauritanien de recherches océanographiques.

Synthèse de Samir
D’après la nouvelle république