ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Kabylie : Lâalam fait le bilan

 
Le wali de Béjaïa (Petite Kabylie) a salué la solidarité des citoyens suite au séisme qui a touché la localité de Lâalam, et a indiqué que plusieurs dizaines d’habitations endommagées allaient être rasées pour êtres reconstuites.
samedi 25 mars 2006.

L'état algérien va accorder des aides de 50 millions aux citoyens dont les habitations ont été détruites par le séisme.Rachid Fatmi, a souligné dans ce contexte que les autorités locales de la wilaya ont été sur les lieux vers 22 heures 30 minutes et elles ont suivi l’opération de l’évacuation des victimes vers les secteurs sanitaires et l’hôpital de Béjaïa, qui s’est déroulée dans de bonnes conditions. Côté bilan humain, il a précisé que le séisme a fait 4 morts et 68 blessés, dont deux femmes qui sont toujours hospitalisées.

Concernant les dégâts matériels, les services du CTC ont recensé 527 habitations touchées par le tremblement de terre, dont 102 habitations sont classés en « rouge » et nécessitent d’être rasées pour être reconstruites. 95 constructions, fortement endommagées, sont classées en « orange » et doivent subir un diagnostic plus approfondi pour décider « une démolition ou un vigoureux confortement ». 330 habitations sont classées en « vert » et ne présentent aucun risque pour leurs occupants. Le wali a assuré que le nouveau bilan dressé par le CTC « est quasiment définitif » mais il n’a pas exclu la manifestation de nouvelles demandes de classement, en guise de recours de quelques particuliers.

Evoquant la situation des infrastructures scolaires de la région, il a estimé qu’elles « n’ont pas trop souffert », hormis l’école Oumdane, « fortement endommagée », et « qui va nécessiter du temps pour sa reprise en main ». Cette école de 307 élèves a besoin de travaux de réfection et de réaménagement qui vont durer au moins quatre mois. Les élèves particulièrement ceux du second cycle primaire seront transférés, provisoirement, vers le CEM de la localité distant de 500 mètres de l’école et qui dispose de pas moins de six classes vides en attendant l’arrivée de bus promis, mardi dernier, par le ministre de la Solidarité nationale, Djamal Ould Abbas. Le CEM nécessite, en effet, à son tour de légers travaux de réfection qui seront entamés demain dimanche.

Synthèse de Samir
D’après le Quotidien d’Oran