ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Moubarak en Algérie

 
Admirateur de l’Algérie, le président égyptien Hosni Moubarak a effectué une courte visite à Alger où il a été reçu par le président algérien Abdelaziz Bouteflika.
lundi 3 avril 2006.

En visite en Algérie, Moubarak a abordé avec Bouteflika, les questions du Moyen-Orient, du nucléaire iranien et la crise irakienne.Le président Hosni Moubarak, contrairement à ses habitudes, est arrivé sur la pointe des pieds à Alger, sachant que sa visite n’a pas été annoncée la veille. Il a été accompagné par deux ministres et non des moindres, celui des Affaires étrangères, Ahmed Abou El Ghaït et celui de l’Habitat, Ala’ Eddine Amine Al Maghrabi et de Zakaria Hocine Azmi, le chef de cabinet du raïs. Après un bref entretien en tête à tête, le président de la République a offert un déjeuner en l’honneur de son hôte.

Cette visite permettra aussi aux deux présidents de passer en revue les relations bilatérales. La présence du ministre égyptien de l’Habitat au sein de la délégation est significative. En effet, les Egyptiens sont impliqués dans plusieurs projets d’habitat en Algérie, à travers notamment l’entreprise Arab Contractors, qui est actuellement en phase d’achèvement de projets de l’Aadl. En somme, la visite du chef de l’Etat égyptien exprime une reconnaissance à l’égard de l’Algérie pour le rôle joué ces dernières années.

Le président égyptien est désormais conscient que notre pays est devenu une escale incontournable dans la région. Surtout dans une conjoncture caractérisée par l’ébullition de la scène arabe, avec notamment la poursuite de l’hécatombe en Irak et dans les territoires palestiniens. Ainsi, la réforme de la Ligue arabe, le soutien aux causes palestinienne et irakienne font de l’Algérie un pays à l’avant-garde du combat pour la liberté. Par ailleurs, selon des observateurs au fait de la scène égyptienne, le pays des Pharaons a perdu beaucoup de terrain, et certains évoquent même le manque d’influence du Caire sur les lourds dossiers de l’heure.

Synthèse de Kahina
D’après l’Expression