ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie et la France souhaitent avancer

 
L’Algérie et la France affirment leur volonté d’avancer dans la voie d’une meilleure coopération entre les deux pays.
jeudi 6 avril 2006.

Philippe Douste-Blazy en visite en Algérie le dimanche prochain.Philippe Douste-Blazy, prochainement en visite en Algérie, l’a clairement exprimé dans l’entretien qu’il a accordé hier, à l’APS en affirmant que « la France veut faire progresser le partenariat d’exception et ses relations primordiales avec l’Algérie ». Le ministre français entamera dimanche une visite officielle de deux jours en Algérie. Cette visite "sera pour moi l’occasion de faire progresser le partenariat d’exception mis en oeuvre entre nos deux pays depuis la signature de la Déclaration d’Alger par le président (Abdelaziz) Bouteflika et le président (Jacques) Chirac en mars 2003", a déclaré M.Douste-Blazy. Les deux pays parviennent difficilement à établir des relations fondées sur une histoire assumée.

Le poids des tensions passionnelles sédimentées après 132 ans de colonisation spécifique. L’épisode de l’article 4 la loi du 23 février glorifiant le colonialisme a porté à son paroxysme cette approche passionnelle des rapports entre Alger et Paris.« Le président Chirac a eu la sagesse de mettre fin à ces malentendus en abrogeant les dispositions controversées de la loi » a-t-il rappelé. Une fois la bourrasque passée, le passionnel positif reprend le dessus.

Et l’hôte de l’Algérie pour ce dimanche, l’a sympathiquement exprimé. "L’Algérie est présente dans le coeur de la France, comme la France dans le coeur de l’Algérie. Il nous faut assumer ces réalités qui font de notre relation une amitié à part", a souligné le ministre des Affaires étrangères. Les Algériens n’en demandent pas tant, et auront été certainement très sensibles à ces marques de sympathie venues de la part du chef de la diplomatie française qui voit en ce déplacement déjà "un message fort".

Synthèse de Billal, algerie-dz.com
D’après l’Expression