ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Algérie : Les 13 douaniers inhumés

 
La traque des terroristes continue en Algérie après l’assassinat de 13 douaniers à Ménéa, dans le sud du pays.
dimanche 9 avril 2006.

Malgré l'offre d'amnistie de Bouteflika aux terroristes, ces derniers continuent de semer la terreur en Algérie. Un deuxième bilan communiqué dans l’après-midi d’hier par les autorités faisait état de l’élimination de 12 terroristes. Les autres membres du groupe étaient jusqu’à hier après-midi, toujours encerclés dans la région d’Aflou, wilaya de Laghouat, par des troupes d’élite de l’armée nationale populaire. Les véhicules Toyota pris dans l’attaque par les terroristes ont été incendiés, après une longue course-poursuite effectuée par des hélicoptères de l’armée.

L’attaque terroriste a ciblé, rappelle-t-on, un convoi de sept Toyota transportant 21 douaniers, parmi eux des cadres supérieurs : M. Boukhabouza, directeur régional, M. Attar, directeur de wilaya de Béchar, et Hadji AEK, adjoint directeur d’Adrar. Treize douaniers ont trouvé la mort et deux ont été grièvement blessés alors que six autres ont réussi à prendre la fuite. L’attaque terroriste racontée par un douanier rescapé a été menée aux premières heures de la matinée de vendredi. Les douaniers qui se sont arrêtés pour prendre une pause à 03 h du matin, se sont levés à 06 h 30 afin de continuer leur trajet vers Ghardaïa mais ils ont été surpris par des tirs nourris du groupe terroriste qui a utilisé des RPJ (lance-roquettes) et des FM (fusils-mitrailleurs) dans l’assaut. Douze douaniers sont décédés sur place. Un treizième gravement touché a été retrouvé mort par les éléments de l’armée nationale, après deux heures de recherches, à une centaine de mètres du lieu de l’attaque.

Les corps des 13 victimes ont été transportés, hier, à bord d’un avion en présence d’une importante délégation conduite par le directeur général des douanes, M. Sidi Ali Lebib, venue pour assister à l’enterrement et présenter les condoléances aux familles des victimes. La première escale de l’avion a été la ville Béchar dans le sud de l’Algérie, où six victimes ont été enterrées à 10 h du matin en présence des autorités civiles et militaires. L’avion a pris ensuite la direction de la ville d’Adrar où il est arrivé à 14 h avec à son bord sept victimes qui travaillaient dans la wilaya d’Adrar. Trois parmi les sept victimes sont originaires de la wilaya (deux d’Adrar et un de Aïn Salah). Elles ont été enterrées vers 18 h. Les corps des quatre autres victimes ont été transportés vers leurs villes natales (1 à Metlili, 1 à Biskra, 1 à Oran et 1 à Alger).

Synthèse de Ahlem, algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran