ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Cheney en Algérie ?

 
L’Algérie semble acquise au parti républicain au pouvoir aux Etats-Unis. En effet, le vice-président américain Dick Cheney effectuera une visite en mai prochain en Algérie, selon des sources qu’El Khabar jugent sûres.
samedi 15 avril 2006.

Condoleezza Rice et Dick Cheney seront en visite en Algérie en mai, selon El Khabar.Dick Cheney est parfaitement au courant du dossier algérien en raison de son ancienne position à la tête d’une des plus importante compagnie de pétrole, qui a travaillé et travaille toujours en Algérie, à savoir "Halliburton", à travers sa branche spécialisée dans le domaine des infrastructures "Brown & Ruth Condor". Le Vice-Président des Etats Unis est considéré parmi les proches du lobby du pétrole aux Etats Unis, et a son mot à dire lorsqu’il s’agit des décisions ayant rapport à la politique extérieur américaine. Ainsi, sa visite en Algérie sera, selon les observateurs, une opportunité d’élargir la zone des investissements américains hors-hydrocarbures, en Algérie, et notamment dans le domaine de la construction et des travaux publics.

Dick Cheney et l’auteur d’un rapport, sur la demande du président George Walker Bush, sur la politique américaine pétrolière, y compris la stratégie de diversification des sources d’approvisionnement des Etats Unis en énergie de différentes régions, comme l’Afrique du Nord qui possède des réserves considérables. Les Etats Unis cherche à obtenir le tiers de la production algérienne en pétrole et retourner en force à l’exploitation du pétrole lybien. Les relations algéro-américaines se sont développées depuis les attaques du 11 Septembre 2001, les Etats Unis sont partis alors à la quête d’alliés qui pour les aider à faire face à ce phénomène.

L’Algérie a été pour eux, selon les déclarations de Donald Rumsfeld, Secrétaire d’Etat Américain à la Défense, en février dernier, à Alger, "un allié et un ami" qui a perdu près de 200 mille personnes et 30 milliards de dollars dans sa guerre contre le terrorisme. Le rapprochement entre les deux pays est une chose logique, il s’est d’abord manifesté de manière militaire, à travers des manoeuvres communes et des visites de responsables militaires en Algérie, depuis 2002, pour s’étendre à l’économie.

Synthèse de Samir, algerie-dz.com
D’après El Khabar