ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie signe un contrat avec ADP

 
L’Algérie a signé un contrat de 4 ans avec le groupe Aéroports de Paris (ADP) chargé de la gestion du nouvel aéroport d’Alger, selon le directeur de l’EGSA, Mohamed-Salah Boultif.
mercredi 19 avril 2006.

Le nouvel aéroport d'Alger est censé accompagner le retour des investisseurs et des touristes étrangers en Algérie.Une certaine confusion quant à l’identité du gestionnaire potentiel du nouvel aéroport d’Alger est apparue quand le P-DG d’Aéroports de Paris, Pierre Graff, a révélé, lors d’une conférence de presse tenue dans la capitale française la semaine dernière, qu’il n’avait encore signé aucun contrat avec l’Algérie. Le ministre des Transports, Mohamed Maghlaoui, avait pourtant annoncé, quelques jours auparavant, que le groupe français avait obtenu le marché algérien.

Le directeur général de l’EGSA (Établissement de gestion des services aéroportuaires), Mohamed-Salah Boultif, a tenu à remettre les pendules à l’heure et surtout mettre un terme à une polémique qui risque de s’enfler inutilement. “L’Algérie a signé un contrat de gestion de l’aéroport d’Alger avec ADP le 5 avril dernier, juste après son passage par le Conseil de gouvernement. Ce contrat entrera en vigueur dès la mise en exploitation de la nouvelle aérogare”, a assuré son interlocuteur.

Il a précisé que le groupe Aéroports de Paris, qui assure déjà la gestion de nombreuses infrastructures aéroportuaires de par le monde dont cinq infrastructures en Égypte, totalisant un trafic de 14 millions de passagers par an, et treize au Mexique, prendra en charge le management du nouveau terminal affecté aux vols internationaux, mais aussi celui de l’actuelle aérogare internationale qui sera destinée aux vols domestiques et celle des lignes intérieures, laquelle aura pour vocation exclusive le traitement des vols charters, de jets privés et des voyages pour ou en provenance des Lieux saints de l’Islam.

Synthèse de Rayane, algerie-dz.com
D’après Liberté