ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Algérie : Bouteflika dénonce la France coloniale

 
Le président algérien Abdelaziz Bouteflika a une nouvelle fois abordé la présence française en Algérie en dénonçant un génocide de l’identité algérienne entre 1830 et 1962.
mercredi 19 avril 2006.

Bouteflika relance la polémique sur les effets de la colonisation de l'Algérie."La colonisation a réalisé un génocide de notre identité, de notre histoire, de notre langue, de nos traditions", a accusé le président Bouteflika, avant d’ajouter que "nous ne savons plus si nous sommes des Amazighs (Berbères), des Arabes, des Européens ou des Français". A l’appui de ses déclarations, et comme il l’avait fait voilà une semaine lors de sa tournée à Alger en se plaignant de la faillite du système éducatif algérien, le président a cité des expressions de l’arabe populaire algérien truffées de néologismes créés à partir de mots français.

Ces attaques répétées contre la présence française en Algérie remonte à l’adoption par le Parlement français, en février 2005, de la loi mentionnant "le rôle positif" de la colonisation, alors que les Algériens considèrent qu’il s’agit de la glorification du colonialisme. M. Bouteflika avait même estimé que cette loi relevait d"’une cécité mentale confinant au négationnisme et au révisionnisme". Depuis, il a plusieurs fois dénoncé les crimes de la colonisation.

Le ministre français des Affaires étrangères Philippe Douste-Blazy, a redit qu’il souhaite conclure "un partenariat d’exception avec l’Algérie", qui est "une des plus grandes puissances économiques du monde". "Simplement, nous devons examiner ensemble notre histoire commune afin d’en examiner les pages les plus douloureuses."

Synthèse de Rayane
D’après AP