ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Algérie : Bouteflika se porte bien

 
Evacué d’Algérie vers la France en fin de semaine passée, Abdelaziz Bouteflika a quitté l’hôpital du Val-de-Grâce à Paris où il a subi des examens post-opératoires, selon l’APS.
dimanche 23 avril 2006.

Abdelaziz Bouteflika se reposerait en région parisienne, après avoir quitté l'hôpital du Val-de-Grâce.« Le bilan post-opératoire a été déclaré très satisfaisant », précise la Présidence de la République. Abdelaziz Bouteflika s’est rendu mercredi en France pour un contrôle médical prévu de longue date à la suite de son hospitalisation au Val-de-Grâce à Paris au mois de novembre dernier, avait annoncé jeudi un premier communiqué de la Présidence de la République. « A ma connaissance, le Président Bouteflika se trouve toujours en France », avait déclaré le porte-parole, Jean-Baptiste Mattei, lors d’un point de presse animé vendredi. « Ce n’est pas à nous de donner des détails ni sur la durée ni sur la nature du séjour », a-t-il ajouté.

M. Mattei a également refusé de préciser le lieu de séjour du chef de l’Etat algérien, Abdelaziz Bouteflika. « C’est une visite de caractère privé. On n’a pas l’habitude de donner de détails sur ce point-là. Je vous renvoie plutôt aux autorités algériennes », a-t-il répondu à une question. Le porte-parole a redit que M. Bouteflika était en France « pour une visite de suivi médical qui était prévue de longue date et qui intervient à la suite de l’opération qu’il avait subie au mois de novembre dernier ».

Hôte de l’émission hebdomadaire « L’invité de la semaine », Sid Ahmed Ghozali, l’ancien chef du gouvernement (juin 1991-juillet 1992) a chargé, sans les citer, le chef du « Front national » (FN), Jean-Marie Le Pen, le président du « Mouvement pour la France » (MPF), Philippe de Villiers, et le député UMP des Alpes-Maritimes, Lionnel Luca. Premier à faire état du retour, jeudi, de Bouteflika à l’hôpital Val de Grâce, Le Pen a trouvé « scandaleux » que le chef de l’Etat dénonce le colonialisme et « venir le lendemain chez nous pour se faire soigner ».

Synthèse de Mourad, algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran