ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Bouteflika est rentré en Algérie

 
Abdelaziz Bouteflika est rentré en Algérie après avoir séjourné à l’hôpital parisien du Val-de-Grâce où il a été admis pour subir des examens post-opératoires.
lundi 24 avril 2006.

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika.Jeudi, Bouteflika avait subi des examens jugés de source algérienne "très satisfaisants" à l’hôpital militaire du Val-de-Grâce, à Paris, où il avait été opéré en décembre d’un ulcère hémorragique à l’estomac.

Le président algérien avait été hospitalisé mercredi pour "une visite de suivi médical prévue de longue date", avait indiqué jeudi le ministère français des Affaires étrangères. Interrogé samedi après-midi par l’Associated Press, le service de presse du Quai d’orsay n’a pas souhaité fournir d’autres informations que celles données par la présidence algérienne. L’ambassade d’Algérie à Paris n’était pas joignable.

Le communiqué de la présidence à Alger intervient alors que la presse algérienne de samedi dénonce "la campagne raciste et haineuse" orchestrée par la droite française à l’occasion de cette hospitalisation au Val-de-Grâce. "Le climat n’est pas sain entre nos deux pays. Trop de non-dits, trop d’arrière-pensées, trop de calculs mesquins parasitent la volonté des présidents Bouteflika et Chirac d’aller vers des relations d’exception", écrit "Le Jour d’Algérie" sous la plume de son directeur.

L’éditorialiste de "Liberté" parle carrément de guet-apens tendu au président Bouteflika dont l’hospitalisation a fait l’objet "d’une fuite savamment organisée et mise au service de l’aboyeur de la République, Jean-Marie le Pen". Pour "Liberté", "ceci n’a rien de politique et encore moins d’honorable pour la France, dont les relations avec l’Algérie resteront toujours malades de leur passé". Plus virulent que les autres quotidiens, "Le Courrier d’Algérie" qualifie la campagne orchestrée autour de déplacement du président Bouteflika à Paris d"’indécente et haineuse".

Synthèse de Billal
D’après Reuters