ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Algérie : le gouvernement établit la liste des terroristes abattus

 
La lutte contre le terrorisme en Algérie a entraîné l’élimination de 17000 terroristes dont les noms font désormais partie de la liste nominative sur laquelle se baseront les commissions de wilaya pour le versement de l’allocation nationale prévu par la loi.
lundi 24 avril 2006.

L'Algérie espère que la réconciliation nationale lui permettra de tourner définitivement la page du terrorisme.C’est ce qui ressort du communiqué des services de la chefferie du gouvernement qui a sanctionné la réunion tenue hier par la Commission de suivi de la mise en oeuvre de la Charte pour la paix et la réconciliation nationale, présidée par Ahmed Ouyahia. Ce répertoire de 17.000 noms constituera le seul outil de travail sur le quel se baseront les commissions de wilaya de suivi pour la mise en oeuvre de la Charte pour la paix et la réconciliation nationale, pour le versement de l’allocation nationale prévu par la loi. Ces mesures de solidarité seront destinées aux familles démunies dont un des proches, engagé dans le terrorisme, a été abattu dans le cadre de la lutte qu’a mené l’Algérie contre ce fléau.

La Commission nationale met en garde, cependant, l’opinion publique contre toute manœuvre visant à établir d’autres listes ou engager des enquêtes sociales. Des missions qui relèvent de la seule compétence des commissions de wilaya. Le communiqué mentionne clairement que « toute action prétendument menée par une association ou une quelconque partie en vue de recenser les familles concernées ne serait qu’une manipulation contre laquelle la Commission nationale de suivi met en garde l’opinion. Seule une décision établie par la commission de wilaya, à l’issue d’une enquête sociale diligentée par celle-ci, permettra le versement de l’allocation de solidarité nationale prévue par la loi ».

S’agissant des enquêtes sociales, là également la Commission nationale met en garde l’opinion contre les tentatives de manipulation et rappelle que la commission de wilaya, sous la responsabilité exclusive du wali, est seule compétente pour mener les enquêtes sociales en question. Pour identifier ces familles démunies, ayant un proche figurant sur la liste des personnes abattues dans le cadre de la lutte contre le terrorisme en Algérie, les commissions de wilaya compétentes ont déjà engagé des enquêtes sociales. Les ressources financières nécessaires pour l’application des mesures de solidarité en direction de ces familles sont déjà disponibles au niveau du Fonds de solidarité nationale.

Synthèse de Billal, algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran