ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie relance les lycées d’excellence

 
L’Algérie va se doter de lycées d’excellence dès la rentrée prochaine pour former des élites capables participer au développement de la recherche scientifique théorique et pratique en Algérie, selon le ministre de l’éducation.
mercredi 26 avril 2006.

L'Algérie s'inspire des pays occidentaux et espère qu'avec les lycées d'excellence, les élites algériennes développeront la recherche fondamentale.Benbouzid a affirmé que de tels établissements d’enseignement visent à « pallier aux insuffisances enregistrées dans le système d’enseignement concernant ce mode de pédagogie, à prendre en charge les meilleurs élèves et à développer leur esprit de créativité », rapporte l’APS. Ces lycées, qui s’inscrivent dans le cadre de la réforme du système éducatif, visent à « développer l’enseignement secondaire à travers l’ouverture de perspectives de concurrence entre les élèves », a-t-il précisé. De son côté, M. Harraoubia, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a déclaré qu’il s’agit également, en premier lieu, de « restructurer les écoles supérieures existantes et de les adapter aux nouvelles données de la mondialisation ».

Il a ajouté que son secteur vise, dans une première étape, à « former le cadre compétent capable d’accomplir son devoir scientifique et de recherche à l’ombre de la conjoncture actuelle ». Le ministre a aussi précisé que « la concentration sur la qualité supérieure de l’enseignement en Algérie s’avère nécessaire dans le cadre de la réforme du système de l’éducation et de l’enseignement ». Il s’agit pour le secteur de « donner une chance aux étudiants excellents, lauréats au baccalauréat, de trouver un prolongement au sein de l’université et former, ainsi, une élite nationale dans les différents domaines de la science, de la technologie et de la connaissance ».

Il a révélé, dans ce sens, que son département « a engagé une réflexion en concertation avec le ministère de l’Education nationale » pour « restructurer les écoles supérieures de manière à permettre à ces étudiants excellents d’améliorer leurs compétences scientifiques et cognitives en vue de faire de ces écoles supérieures des pôles d’excellence dans l’avenir » en vue du développement de la recherche théorique et appliquée en Algérie.

Synthèse de Ahlem, algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran